Ouvrir le menu
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Naruto Hentai
Forum interdit aux moins de 18ans.



 

 :: Histoires v1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aucun service n'est gratuit en ce monde [Jessica Milena]

avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 10/02/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Oui
Orientation Sexuelle: Préfère les femmes
Fantasmes:
Nukenin





Amalia Amaretsu
Nukenin
Jeu 5 Mar - 23:19
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de prendre un peu de temps pour moi, un peu de temps pour me reposer sans penser à réussir une mission ou à échapper aux Anbu de Kiri qui me traquaient. Si être une déserteuse avait ses avantages comme la liberté de faire absolument ce que l'ont voulait par exemple cela avait aussi ses inconvénient et je devais rester sur mes gardes sans arrêt.

Mais comme je ne possédait aucun contrat je pris la décision de prendre quelque vacances... si on pouvait appeler cela ainsi. J'avais tout simplement décidé de ne plus prendre aucun contrat d'assassinat ou de capture jusqu'à nouvel ordre et ce durant au moins une bonne semaine, profitant de ce temps libre pour prendre du repos. Et quoi de mieux pour se reposer qu'une bonne balade en forêt avec pic-nic au menu ? Je connaissais d'ailleurs un endroit pas loin des forêt de Kiri, très méconnue et tout près d'un lac ou je pourrais être en paix, un coin de forêt reculé en somme.

Je marchais durant deux bonnes heures afin de m'enfoncer dans cette épaisse forêt et posa mon panier par terre avant de m'étirer. Ici, personne ne viendrait m'embêter, il n'y avait jamais personne... du moins c'est ce que je pensais. A peine ai-je eu le temps de m'assoir dans l'herbe et de boire quelques gorgés d'eau que j'entendais un bruit dans les buissons, plaçant tout mes sens en alerte et prenant un kunai en main...

Qui est là ? !! Montrez vous avant que je ne décide de vous attaquer !


Comme j'étais proche de mon village d'origine, celui que j'avais déserté, je me disais que l'ont était jamais plus en sécurité que dans la gueule du loups. Néanmoins, m'avait on déjà repéré ? Peut être aurais-je du placer quelque pièges, avant de m'installer sereinement.

Si vos intentions ne sont pas mauvaises je ne vous ferez aucun mal, vous avez ma parole, dans le cas contraire... je vous suggère de rebrousser chemin, seul la mort vous attends.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 6 Mar - 10:12
-HJ- En cas d'erreur 403 forbidden vous supprimez "sims3." de la barre url et l'image devrait s'afficher -HJ-

J'étais littéralement perdue. J'étais pourtant certaine d'être près du village de Kiri. Y aller aurait été une très mauvaise idée. J'avais modifié mes vêtements pour paraître une civile ainsi je pourrais jouer la carte de l'univers parallèle, les Hokages étaient au courant de ce phénomène alors j'allais en profiter pour éviter de faire trop de vague.
Vêtu ainsi on ne pourrait se douter de mes pouvoirs, encore moins de mes origines étonnantes. Un vêtement vivant ayant eu une conscience et ayant corrompus son porteur, cet homme avait été chanceux de me servir de matière première, dommage qu'il n'était pas une femme, j'aurais ainsi eu le loisir de changer pour m'amuser.

Avec mes pouvoirs cartoonesque j'aurais pu me déplacer directement, mais je devais encore m'habituer à marcher longtemps. Heureusement la faim m'affectait un peu moins, mais cela ne voulait pas dire que je ne pouvais être sujette à cette sensation à but vital.  

Pour éviter de me faire repérer je préférais allait dans les lieux comme la forêt dans laquelle j'étais perdue actuellement. Je cherchais un moyen de prendre la bonne direction, dans le doute je sorti de mon sac une boussole, elle m'indiquerait où je peux trouver l'information.
Des limites pour mon pouvoir de création et de modification ? Il y a ce que vous nommez le chakra, mais j'en dispose d'une quantité plus importante que vous misérable humains, seul mon Shiki vous surpasse.

Je tomba alors sur une femme, de toute évidence une ninja et je me fis repérer. Je serais partie, s'il n'y avait pas à manger. L'ennui d'un corps c'est qu'il a besoin de certaines choses. Je pris un air gêné et sortit vers cette ninja, elle était joli, mais pour le moment autre chose occupait mon esprit.

-Excusez-moi, je m'appelle Jessica, Jessica Milena. Je me suis perdue dans cette forêt. Pourriez-vous me dire où je suis ?

Ma voix était chaud et agréable pour bien des oreilles, serait-ce le cas pour cette jeune ninja ?
Je montrais de la curiosité, car les ninjas étaient, en général, dans le village. Qu'elle statut avait-elle ? Faisait-elle une mission de reconnaissance ?
Il était difficile de répondre à ses questions de suite et je ne voyais pas trop sur quoi enchaîner. Heureusement mon estomac, lui, ne perdait pas le nord et produisit un bruit assez gênant, trahissant ses besoins. Tu aurais put te taire, je vous jure, avoir un vrai corps n'a pas que des bons côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 10/02/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Oui
Orientation Sexuelle: Préfère les femmes
Fantasmes:
Nukenin





Amalia Amaretsu
Nukenin
Ven 6 Mar - 12:51
Jessica Milena, son nom parvenait enfin jusqu'à moi au même moment que je découvrait le physique de mon invité surprise. A première vu, il s'agissait d'une belle rousse, aux lèvres si pulpeuse et gourmande que les embrassés semblait être un vrai fantasme. Mais bien qu'elle ne semblait pas dangereuse je gardais mon kunai en main, un air strict, cherchant dans mes pensées si ce nom ou ce visage me disait quelque chose. Jessica... aussi loin que ne remontait ma mémoire je n'avais jamais vu tel nom dans mon bingo book, et une si jolie femme aurait assez frappé mon esprit pour que je me souvienne avoir croisé sa photo à l'intérieur. Mon book était une sorte d'encyclopédie regroupant tout les ninjas déserteurs et de haut rangs qui pouvaient m'être nuisible, alors si elle en faisait pas partie c'était soit une civile, soit une ninja de bas rang... dans les deux cas, et puisque je n'étais pas en mission, il était inutile de la capturer ou même de la blesser.

Je vois... tu n'as pas vraiment bien choisit ton endroit pour te perdre. Tu te trouve dans les régions de Kiri, mais à plusieurs heures de marche du village. Autant dire que si tu ne connais pas bien cette forêt, tu risque d'y errer encore plusieurs jours...
Puis j'entendais son ventre gargouillé, ce qui me fit rire sur le coups alors que je soupirais, posant mes armes sur le côté et arrangeant mes cheveux pour dévoiler en partie, mon bandeau de ninja rayé, comme tout bon déserteur.

... ou de mourir de faim sans jamais en trouver la sortie. Tu n'auras cas me suivre lorsque je reprendrais la route demain, en attendant viens donc t'assoir, le ragout vient juste de finir de cuire.

Je remplissait un bol en bois de ce repas chaud et succulent, car si tout laissait penser le contraire lors de mes interrogatoire ou je savais faire preuve d'un sadisme exemplaire, j'étais une excellente cuisinière... et une bonne hôte, en dehors de mes missions.

Enfin bien évidemment, je préfère te prévenir tout de suite que ce ne sera pas totalement gratuit. Oh rassure toi, je ne te demanderais pas de l'argent mais... un service en vaut un autre.

Jessica était vraiment une belle femme, plus je la regardais et plus j'imaginais ses courbes dans une tenue plus sexy, moins sage. L'avait elle remarqué ? Je n'étais après tout pas très discrète, me mordillant la lèvre inférieur en plongeant mon regard sur le sien.

Tu n'as pas besoin de tant de vêtement, la nuit ne sera pas froide Oh non... elle sera loin d'être froide, pensais-je.

Met toi plus à l'aise et viens t'assoir près du feu de camp pour me raconter ce que tu faisais ici... car tu n'es pas de Kiri n'est-ce pas ?

Je lui tendais également une gourde contenant de l'eau fraiche, sans lui dévoiler la nature du payement dont elle devrait s'acquitter.

Oh, j'ai presque failli oublié mes bonnes manières. Tu peux m'appeler Amalia, et comme tu peux le voir j'ai déserté le village de Kiri, avec lequel je n'ai plus rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 8 Mar - 15:18
Jessica remarqua la marque des déserteurs mais ne réagit point dessus, chacun suivait son chemin, le sien serait d'aller vers son créateur et de vivre des jours heureux avec lui, tout en se débarrassant de possible pimbêches qui auraient eu le culot de lui mettre la main dessus.

La femme-ninja lui proposa le repas en lui indiquant qu'il sera demandé une compensation. Jessica voyait bien cette mignonne lueur de désir dans ses yeux. La créature savait que cette femme était loin d'être innocente, mais elle ne pouvait lui en vouloir car ses formes en tentaient plus d'un et pouvaient aussi plaire à la gente féminine.

La remarque sur la nuit la fit sourire, le sous-entendu étant bien compris par la créature. La kunoichi déserteuse posa une question et indiqua son nom. Elle prit le temps de s'asseoir et commencer à manger. Son expérience dans le domaine du goûts était limité, mais ce ragoût était délicieux et elle ne cachait pas le plaisir qu'elle ressentait.

-Je ne viens pas de Kiri en effet. Je ne suis affiliée à aucun village pour certaines raisons. Pour mes vêtements je peux en changer par simple pensé, un cadeau qui m'a été fait.

Pour prouver ses dires Jessica changea rapidement de vêtement deux fois avant de revenir à ses habits.

-Pourriez-vous me dire ce qu'il conviendrait pour passer la nuit, j'ignore ce qui est bienséant ici et suis peu informée sur la mode vestimentaire.

C'était en partie faux, car Jessica connaissait ce que son créateur connaissait, soit un joli panel de vêtements, mais Shiki n'avait pas la science infuse et Jessica avait envie de la surprendre.
La créature voulait aussi en savoir plus sur la perversité de l'être qui était avec elle. Nulle doute que les conseils seront peu innocent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 10/02/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Oui
Orientation Sexuelle: Préfère les femmes
Fantasmes:
Nukenin





Amalia Amaretsu
Nukenin
Dim 8 Mar - 16:52
La belle rousse mangeait avec passion, se rassasiant en semblant aimer cela, pas étonnant puisque je savais très bien cuisiner. En d'autres circonstance j'aurais même pu faire une superbe épouse... bien qu'une pensé aussi ridicule me faisait rire, premièrement car je n'étais pas le genre de femme à rester à la maison, et deuxièmement car je n'avais pas un caractère aimant... et encore moins fidèle. Dans tout les cas je savais que j'avais au moins gagner un bon point avec ce délicieux ragout et que la nature de mon payement passerait beaucoup mieux que si celui-ci avait été infecte.

Un cadeau ? Et bien intéressant... voila quelque chose de plutôt amusant.

Et pour être amusant ça l'était en effet, pouvoir changer de tenue en un claquement de doigts laissait place à bien des fantasmes dans mon imaginaire, je me surprenais même à me mordiller la lèvre inférieur en la devinant dans divers tenue différente, toute plus osés les unes que les autres. Une lueur dans mes yeux que je ne pu trahir faisait surface lorsqu'elle me proposait indirectement de choisir sa tenue... Mais par ou commencer ? Des possibilités infinies existaient pour mettre en valeur un corps si... parfait et agréable.

Oh la mode a Kiri sont plutôt tournée vers les jolies robes sexy et aux couleurs provocante, ainsi que les tenues moulantes...

Je regardais ses lèvres pulpeuse avec envie en me mordillant toujours ma lèvre inférieur, qu'il était difficile de ne pas se jeter dessus pour l'embrasser avec gourmandise... Mais je devais me calmer, ne pas envahir mon invitée si vite... je n'étais pas en mission après tout je ne comptais la forcer à rien.

Disons que... en cette saison les nuits sont chaudes... même très chaude, il vous faut assurément une tenue qui laisse vos épaules nue pour laisser respirer votre peau, n'importe quel matière devrait faire l'affaire...

Je m'approchais lentement d'elle un long sourire sur les lèvres en regardant plus bas, l'air pensive pour imaginer ce qui lui irait bien selon moi. Je voulais prendre mon temps pour imaginer la tenue la plus sexy possible bien qu'il serait aisé d'en changer plus tard à volonté si j'en croyais ses dires.

De si jolies jambes ne devraient pas être caché entièrement non plus, mais vous devriez penser à une longue paire de bottes si vous êtes trop frileuses... avec des talons de préférences... pour rester à la mode de Kiri... bien sure...

Evidemment elle devait bien avoir remarqué que je soulignais une tenue sexy et non pas quelque chose à la mode, je pensais pas qu'elle était stupide pour ne pas s'en rendre compte. Néanmoins ça ne me gênait pas de lui montrer que son corps me plaisait, je m'avançais même assez proche de son visage pour que l'expiration de mon souffle chaud ne s'écrase contre ses lèvres gourmandes, la regardant plus intensément avant de jeter un léger regard vers ses bras.

Vous savez ce qui est très à la mode en ce moment aussi chez les haut bourgeois de Kiri ? Une longue paire de gants pour une touche très " femme fatale"... Lui dis-je en me retenant de l'embrasser, restant toutefois à porté.

Enfin, rien nous oblige à nous cantonné à une seule tenue, n'est-ce pas ? D'ailleurs j'ai presque faillit oublié mais, nous n'avons toujours pas parler de la nature de mon payement pour mon hospitalité. Avez vous quelques choses à proposer ? Montrez moi donc. Dis-je sur un air amusé en attendant de voir sa tenue et ce qu'elle déciderait... Mais nul doute qu'elle n'était pas toute blanche elle aussi, avec un corps si... attrayant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 8 Mar - 20:49
Au fur et à mesure de son explication et de son approche Jessica voyait de plus en plus la lueur de désir grandir dans les yeux Amalia. Jessica avait remarqué que la luxure était aisée et offrait bien des avantages. Ici cela lui offrirait un repas, voir même un peu plus, tout dépendrait de la gourmandise de son hôtesse.

Le corps de Jessica commençait à montrer des signes d'excitations qu'elle ne prit pas la peine de cacher, d'une part cela ne servait à rien et d'autre part Amalia pourrait voir sa particularité. Étrangement être une shemale apportait plus de bons points que de mauvais.

Amalia était si proche que Jessica fut tentée de lui voler une baiser, mais elle attendit qu'elle est finit de parler pour se draper des vêtements conseillés, lui donnant un air de croqueuse d'homme et de dévoreuse de femmes. La kunoichi pourrait voir une légère bosse trahissant la présence d'un membre et sous ses atours il n'y avait pas le moindre sous-vêtement. Jessica avait fait cela exprès, regardant Amalia avec envie. Cette femme n'allait pas remplacer son Shiki, mais pourrait bien tuer le temps.

-Et si je payais ma dette en vous laissant faire ce qui vous plais de moi...Vous pourrez m'indiquer de quoi me vêtir et savourer le résultat, à chaque fois, autant que vous le voudrez. Mais voici déjà un petit remerciement pour le délicieux repas.

Elle embrassa doucement les lèvres de la femme-ninja avec un regard malicieux, caressant son visage d'une main gantée de velours et avec un désir non dissimulé. La créature de rêve savait qui lui en fallait peu, alors autant l'encourager un peu en lui donnant l'autorisation de la croquer comme bon lui semble. C'était peut-être une occasion pour apprendre d'autres choses.

Son corps demandait sa dose de luxure, devenant brûlant. Si Jessica avait été totalement humaine elle aurait sauté sur Amalia depuis un moment, mais il lui en fallait beaucoup plus pour céder à ses bas instincts. Cela ne serait peut-être pas le cas de celle qui allait devenir son amante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 10/02/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Oui
Orientation Sexuelle: Préfère les femmes
Fantasmes:
Nukenin





Amalia Amaretsu
Nukenin
Dim 8 Mar - 23:40
Jessica était une délicieuse jeune femme, tout simplement divine à regarder et bien plus encore que toute les kunoichi que j'avais capturé jusque là. Ironiquement c'était également l'une des rares et seule femme avec qui la température montait en dehors de mes missions, puisque la totalité de mes relations se déroulaient durant mes interrogatoire, depuis que j'avais déserter. Cela me changeais un peu et me faisais au fond du bien, me sentant moins une fugitive l'espace d'un instant et plus comme une simple femme avec ses besoins.. ceux de charmer plus que d'imposer.

Vraiment ? TOUT ce qui me plait ? Dis-je avec un large sourire laissant entrevoir une once de perversité dans mes idées.

Me laisser une telle porte ouverte voulait également dire devenir ma soumise l'espace de la soirée, une séance domination bien spéciale ou elle découvrirait mes petits penchants et jeux un peu spéciaux, nulle doute que ce serait surement une première pour elle. Mais voila qu'elle changeait de tenue pour le plaisir de mes yeux brillant d'une envie sans cesses grandissante, dévorant ces nouveau vêtement à pleines pupilles... elle était si parfaite ! Ses jambes et ses cuisses étaient dénudés, des talons élégants chaussaient ses pieds et une robe rouge chatoyante habillait son corps de déesse. Pour agrémenté le tout, une superbe paire de gants longs vinrent dessinée ses bras, dont les mains se posaient sur mes joues pour guider mon visage vers le sien.

Un de mes fantasme qui étaient survenue dans les dernières minutes fut alors assouvit, celui de sentir ses lèvres sur les miennes pour leur offrir un baiser des plus gourmands. Sentir les lèvres pulpeuses et généreuse de la rousse bougés sur les miennes me procurait entière satisfaction, gémissant pendant ce baiser tout en y répondant et en longeant ses cuisses, d'une main. A force de visiter ainsi ses jambes je touchais sans même le faire exprès une bosse entre ses cuisses, qui m'étonnait tout de suite et me faisait ouvrir de grands yeux, en mettant fin à ce baiser tout en mordillant sa lèvre inférieur.

Tu... m'avais caché ça... Tu es pleine de surprise ma belle Jessica, je suis sure que la nuit sera inoubliable...

Je la lui pressait à travers sa robe, sentant la bosse durcir doucement entre mes doigts tout en riant et en allant de nouveau l'embrasser, plus langoureusement cette fois-ci. Je remuais avec envie mes lèvres contre les siennes tout en initiant doucement ma langue pour venir y danser sur la sienne, commençant un ballet de plus en plus intense et rapide. Sous l'effet de cet échange je laissais mon excitation guider mon corps, prenant ses mains gantées dans les miennes en y entremêlant nos doigts. Je pouvais ainsi la pousser au sol par réflexe en appuyant sur ses mains, allongeant mon corps sur le siens en appuyant nos poitrines l'une sur l'autre.

Quand tu disais que je peux faire ce que je veux de toi, cela implique les jeux de domination ? Car si c'est le cas ma belle... j'en ai quelque uns à... couper le souffle, à te montrer. Dis-je en serrant encore plus ses mains gantées dans les miennes, en souriant.

Pour le coups, le " couper le souffle" était à prendre au sens propre bien que j'ignorais si elle l'avait compris ou non. Si ce n'était pas le cas alors cela lui ferait surement une surprise inattendue et inédite. Mais pour l'heure, je dévorais son coups de plusieurs baisés, allant jusqu'à gratifier ses épaules de mes lèvres chaudes, sentant sa bosse enflée contre mon bas ventre.

Dis moi, je suppose qu'une femme comme toi dois avoir une belle expérience concernant les plaisirs charnelles. As tu déjà expérimenté les breath-play ? Ou même simplement le fait d'être soumise sous n'importe quel autre angle ?

Je voulais ainsi voir si l'expérience que j'allais lui proposer était une première pour elle, tout en remuant ma poitrine contre la sienne pour la stimuler, caressant sa peau chaude de mes lèvres en retournant gouter aux siennes entre chaque baisés. La nuit s'annonçait des plus torride... surtout avec une telle surprise entre les cuisses et ce pouvoir lui permettant de changer de vêtements à volonté !
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 18 Mar - 8:04
Cette femme avait le don de l'exciter d'avantage, cela devait être une femme qui appréciait la luxure. Les propositions d'Amalia ne firent que l’exciter d'avantage, son baiser langoureux fut savourer avec délice, de même que sa caresse sur sa flûte qui prenait une jolie taille.

-Tout, je te laisse faire.

Avec ses pouvoirs toonesque elle ne risquait rien et pourra toujours s'en sortir.

Par sa prise et son basculement Amalia confirma son côté dominante. Jessica ne retenait pas son plaisir lors de ses baisers et son petit jeu avec leurs poitrines. Si Amalia avait été une personne soumise elle aurait prit son temps pour la dévorer, mais pour l'heure c'était Jessica qui était à la merci de la femme-ninja. Concernant son expérience c'était un peu compliqué, elle avait celui de son créateur, mais aussi ses fantasmes. Elle avait eu juste le temps d'en apprendre un peu plus.

-Paradoxalement j'ai encore beaucoup à apprendre dans la soumission, malgré ma petite expérience sexuelle. Fais moi découvrir tout ce que tu souhaites, je suis ton esclave d'une nuit. Soumet-moi à tes envies les plus perverses.

Sa voix était devenue chaude et sensuelle, un vrai appel au sexe pour son créateur et peut-être pour cette miss qui semblait pouvoir lui apprendre tant de choses. Jessica commençait à gémir à chaque baiser, cela faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas assouvis sa faim sexuelle, elle espérait qu'Amalia soit suffisamment douée pour calmer son excitation, cette femme-ninja allait être surprise par son endurance.

N'était plus totalement humaine certaines limites étaient repousser. Ainsi Jessica pouvait très bien marcher, combattre, etc pendant plusieurs jours. Sa principale limite était la faim, qui était à un rythme normal. Mais elle pouvait faire l'amour pendant deux jours si ses partenaires n'étaient pas trop gourmandes.  

Jessica ne connaissait pas ses limites en temps que soumise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 10/02/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Oui
Orientation Sexuelle: Préfère les femmes
Fantasmes:
Nukenin





Amalia Amaretsu
Nukenin
Ven 20 Mar - 11:48
Délicieuse, voila tout simplement ce qu'elle était, chaque baisés porté sur son corps augmentait ma température et le besoin d'en faire plus, de découvrir son corps en profondeur. Néanmoins je n'avais aucune envie de la déshabiller, comme on dit les vêtements possédaient un certain pouvoir érotique et je me plaisais à penser qu'elle était bien plus appétissante ainsi. Et puis soyons honnête, qui avait la chance de pouvoir changer de vêtements à volonté par le simple fait de l'imaginer ? Il serait idiot de ne pas profiter et d'abuser de cette faculté...

Et bien, je te remercie de me laisser le champ libre, je peux t'assurer que tu repartira au moins avec quelque chose de nouveau après cette nuit... Si ton but est de découvrir tu ne seras surement pas déçu.

Mes doigts quittaient ses mains gantés dans lesquels j'étais entremêlée, tout en tirant son corps vers moi pour la placer en position assise. Je partageais un dernier baiser sur ses lèvres chaudes et pulpeuse tout en pressant le petit cadeau que j'avais découvert entre ses cuisses, l'empoignant fermement à travers la robe dont on pouvait maintenant facilement deviner la forme de la verge par dessus. Mais comme promis j'avais mes petits jeux à lui faire découvrir, mes petits fantasmes, alors je la laissais tomber un instant à contrecoeur en allant chercher mon sac, juste devant ses yeux, sortant tout un tas d'affaires qui nous seraient utiles. Parmi ces affaires, un rouleau de scotch large, assez épais et solide, ainsi qu'un peu de corde... enfin... des choses qui ne servaient pas en mission si ce n'est la corde qui me permettait de ligoter mes proie. Mais cette fois-ci ma proie était ma partenaire sexuelle, parfaitement consentante à ce qui allait se passer tandis que je revenais l'embrasser, y insérant cette fois la langue pour chercher à y danser sur la sienne.

Plusieurs gémissements étouffés par nos lèvres s'échappaient pendant que je passais presque aveuglément ses mains derrière son dos, ligotant petit à petit ses poignets l'un à l'autre tel une experte. Ses liens étaient assez serrés pour l'entraver complètement et sentir le frottement de la corde contre ses gants, sans toutefois l'être trop pour éviter de lui faire mal et de lui couper la circulation. Autrement dit, un vrai travail d'experte qui ferait frémir la plus impatiente des soumises. Puis, je quittais ce splendide baiser en mordillant sa lèvre inférieur, la fixant d'un regard de braise tout en collant contre ses lèvres un long morceau de scotch qui la bâillonnait. Ce n'était certes pas le bâillon le plus sexy mais il était le plus simple pour le moment pour l'initier à mes petits jeux.

Le but est juste de pimenter un peu tout ça... si tu sens que tu va t'évanouir n'hésite pas à me le faire comprendre d'une façon ou d'une autre et je te libèrerais... tu es mon invitée, pas ma prisonnière.

Si elle ne comprenais pas ou je voulais en venir ça allait vite venir puisque je pinçais son nez d'une de mes mains libre, lui coupant alors toute respiration possible. L'autre main, allait elle s'introduire sous sa robe pour agripper son membre plus directement, commençant à le caresser de mes doigts d'experte, pressant cette chaire à pleine main pour la sentir durcir et montée entre mon emprise. Le bout de mon index s'amusait à tournoyer sur le bout de son gland pour le caresser, avant de commencer à le reprendre en main pour la masturber lentement. Chaque mouvements de vas et viens l'excitait un peu plus je pouvais le ressentir, ce bâton de chaire grandissait et gonflait à chaque nouveau pression qui le capturait, au même rythme que ses joues devenant doucement roses, presque rouge au bout d'un moment sous le manque d'oxygène. Je décidais alors de lâcher la pression sur ses narines pour la laisser respirer, embrassant ses lèvres à travers le scotch comme pour lui offrir la frustration de ne pouvoir totalement m'embrasser, laissant simplement un peu de ma salive sur le scotch qui recouvrait sa bouche.

Ces lèvres me manque... pas toi ? Oh que je suis bête, tu ne peux pas me répondre...

Pour avoir plus de libertés de mouvement, je lui coupait la respiration en remplaçant mes doigts par un deuxième morceau de scotch, collant parfaitement à ses narines pour bloquer toute entrée ou sortie d'air.

Il parait que manquer d'air secrète une sorte d'adrénaline dans le corps... qui augmente l'excitation et offre une jouissance bien plus prodigieuse. Enfin je ne sais pas si c'est vrai j'ai jamais essayé moi même et j'ai jamais pris la peine de demander aux kunoichi que je torturais. on verras bien si c'est vrai quand tu jouiras...

Je posais mes deux mains sur sa poitrine pour presser dessus et l'obliger à s'allonger, tirant sur les tétons avant de retourner m'appuyer lourdement sur ses seins, m'en servant d'appuis pour embrasser le haut de son torse... cette peau délicieusement douce et chaude sur toute la longueur entre son cou et sa poitrine.

Oh j'ai oublié de t'annoncer la nouvelle règle... pas d'air tant que tu ne te sera pas toute vidée, cette fois-ci...

Mais cette fois pour l'aider, ce serait bien mieux qu'une simple masturbation avec les mains, car mes doigts restaient agrippés à sa poitrine pour la malaxer. A la place, je sortais son membre dur et tendu d'en dessous sa robe, couvrant le gout de son gland de baiser en glissant petit à petit mes mains vers ses fesses pour mieux m'agripper. Commençait alors, une délicieuse fellation apportée par mes lèvres bienveillantes, léchant avidement le pieux de chaire en essayant toujours d'aller plus loin. Devant le danger de l'étouffement je me donnais à fond mais laissais quelque temps morts pour qu'elle ne soit pas trop vite excité, que je puisse profiter de la contrainte de la priver d'air, ayant pour but de la pousser à ses limites pour lui faire découvrir ces nouvelles sensations dont je parlais. Sensations dont elle devait approchés au vu de ses joues sévèrement rouge et gonflés par l'air que le scotch ne pouvaient laisser passer. Je m'activais dès lors en enfonçant la verge dans une splendide gorge profonde, l'avalant entièrement et la ressortant pour recommencer encore et encore, de plus en plus vite en agitant ma langue... Pour une première, la voila qui était gâtée !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Hentai :: Histoires v1-
Sauter vers: