Ouvrir le menu
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Naruto Hentai
Forum interdit aux moins de 18ans.



 

 :: Histoires v1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des Affaires avec la Pègre. [PV Akasha]

avatar
Messages : 436
Date d'inscription : 16/11/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Oui ♫
Orientation Sexuelle: Une affection beaucoup plus prononcée pour les femmes ♥
Fantasmes:
Membre





Kochikaze Rakka
Membre
Ven 1 Jan - 19:09
C'était un soir classique pour la ville portuaire de Hainami, caractérisé par un vent à déraciner les arbres et une obscurité aussi prononcée qu'inquiétante. Cela n'angoissait pourtant pas le moindre du monde Rakka quand elle émergea aux abords des portes de la ville. Ses nattes avaient beau être repoussées en arrière, formant presque des lignes parfaitement parallèles avec le sol, elle avançait contre le vent avec une certaine aisance, manifestant une énergie physique et un sens de l'équilibre peu commun.

La kunoichi remarqua rapidement l'absence totale de population à l'extérieur des bâtiments dont les fenêtres claquaient régulièrement sous l'effet des bourrasques. Ils avaient probablement l'habitude de ce genre de climat et faisait preuve de bon sens en évitant de sortir. Rakka esquissa un petit sourire en se disant que personne ne la remarquerait ainsi, rendant son entrée à Hainami parfaitement confidentiel ! Même si fondamentalement, le scénario inverse pouvait aussi se produire, une personne marchant contre le vent en plein soir de tempète avait de quoi attiser la suspicion.

En tout cas, chercher un lieu en particulier n'était pas évident dans de telles conditions. Rakka avait rendez-vous dans un restaurant clandestin bien précis, l'Ancre Rouge. Comme son nom l'indiquait il devait se situer à proximité du port de la ville que Rakka parvint à trouver assez facilement. Mais de nombreux établissements bordaient les flots et les distinguer les uns des autres n'était guère évident, mais à force d'observation, la chuunin finit par remarquer une lumière rutilante émanant d'un endroit dont l'enseigne représentait une ancre stylisée portée par deux sirènes.

Rakka ouvrit donc la porte coulissante, donnant sur une salle assez peu remplie. Les quelques personnes présentes brquèrent un regard sombre sur la nouvelle arrivante qui balaya la pièce à la recheche d'une place en particulier, au fond, qui avait la particularité de ne pas avoir été débarassée. Elle alla s'y asseoir, toujours suivi des yeux par les quelques sombres clients présents, et ne tarda pas à être apostrophé par un serveur filiforme aux airs maussades.


- Mademoiselle... cette place n'a pas encore été débarassée.

Je sais. Cela ne me dérange pas.


Réponda la chuunin avec un grand sourire. Le serveur plissa les yeux en lui tendant un menu avant de ramasser les assiettes et couverts laissés à l'abandon. Elle fit instantanément son choix en désignant le plat au garçon.

- Je prendrai des ramens à la sauce infernale.

Le serveur arqua les sourcils en conservant son expression froidement neutre.

- Je vois... levez-vous et suivez moi.

Rakka s'éxécuta, toujours le sourire aux lèvres. Visiblement, elle avait bien exécuté les instructions qu'on lui avait soufflé pour rencontrer le client de Kumo. Un certain Karasu, probablement un surnom que c'était donné le pivot de la pègre locale. Le restaurant de l'Ancre Rouge lui appartenair et servait de lieu de rencontre pour arranger quelques affaires. Le village ninja de Kumo n'avait pas de scrupule à travailler avec des criminels, à partir du moment où ils demeuraient loyaux en affaire. Malheureusement, le dénommé Karasu n'était pas des plus honnêtes et comptait simplement prendre ce qu'on allait lui apporter sans donner en retour ce qu'il avait promis.

En tout cas, la chuunin ne s'inquiétait pas pour l'instant. Tout semblait bien se passer avec le serveur qui l'amena à l'arrière de la boutique, dans la cuisine où l'on pouvait distinguer des escaliers s'enfonçant dans le sol. Ils poursuivirent par là, arrivant dans ce qui ressemblait à un garde-manger jusqu'à ce que le serveur n'aille dans un coin de celui-ci pour dévoiler une porte dissimulée dans le mur. Il l'ouvrit et invita la jeune ninja à entrer dans une pièce relativement  petite au centre de laquelle se trouvait un bureau, une chaîse libre à l'attention de Rakka, et deux personnes déjà assises. Un type bedonnant aux cheveux gris dont le visage semblait avoir été taillé à la serpe, et une jeune femme portant une tenue sombre, notamment une longue cape noire. Karasu parla le premier, fronçant les sourcils en voyant Rakka s'asseoir sans son autorisation.


- ... Je suppose que vous avez les plans ?

Rakka acquiesça en tendant au leader de la pègre un plan accompagné d'un carnet de notes.

- Voilà les chemins que devraient suivre les prochaines caravanes marchandes pour le mois à venir. Cela devrait suffire pour les intercepter sans trop de difficulté.

Rakka n'aimait pas beaucoup traiter avec ce genre de personne, mais elle avait enquêté sur les marchands visés par les truants et avait pu constaté qu'ils n'étaient pas plus honorables que les criminels qui risquaient de les attaquer dans les jours à venir. Karasu semblait satisfait alors qu'il lisait les notes avec intérêt.

- Vous avez l'argent ?

Karasu releva les yeux vers la jeune ninja et esquissa un sourire en pressant un bouton sous son bureau. Des fers vinrent aussitôt immobiliser les poignets et les chevilles de Rakka sur sa chaise.

- Bien sûr, vous allez être payée... en nature. Vous vous occupez d'elle, garde du corps ? Vous aimez les divertissements non... ? Cela ne coûtera que 5% de votre salaire.

Il adressa un sourire mauvais à la femme qui l'accompagnait en reportant son regard sur les notes confiées par Rakka qui lui jetaient des regards courroucés en tirant sur ses chaînes qui mine de rien, semblaient bien fragile.

- Libérez moi immédiatement !

Mais bien entendu, ça ne serait pas aussi facile. Bien que les relations tendues entre Karasu et sa charmante garde du corps risquaient d'aider à la fuite de la jeune kunoichi... plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 5 Jan - 21:20

"Une ouverture"
Kochikaze Rakka


Cela faisait plusieurs semaines que j'avais rejoint une pègre proche de Kumogakure no Sato. Une petite ville portuaire assez calme en apparence. J'utilisais ma couverture de Nukenin pour glaner des informations pour le compte de Konoha, mais également à des fins purement personnelles. Je ne pouvais pas me trouver ailleurs que dans l'entre du loup si je voulais parvenir à mes fins. C'était mon héritage, mon fardeau. Je suis la gardienne du destin de mes semblables, j'ai compris que ma vie ne m'appartenait plus vraiment depuis fort longtemps. J'avais la chance d'être revenue dans ce monde bien étrange, je ne perdrais pas de temps à laisser venir le destin à moi, j'irai le provoquer. C'est dans cette introspection profonde que je fixais l'horizon de l'océan. Laissant ma chevelure émeraude voleter sous les assauts de la brise marine. Pour une prétendue criminelle je flânais plus que de raison, mais j'avais inclus le côté pensif dans mon personnage. Une femme forte et froide qui s'estimait et qui n'était pas malléable tel de l'argile entre les doigts experts d'un potier. Ce que souhaitait certainement mon employeur du moment, Karasu. Un sinistre personnage ventripotent qui se confondait dans une luxure écœurante.

Gérant de maisons closes, de rackets et d'autres pratiques. Il ne tardait pas à me faire des avances grossières, mais il avait suffi que je plante mes pupilles dans les siennes pour qu'il comprenne son erreur. Malgré cela, il se pavanait à l'idée de m'avoir comme garde du corps, se vantant d'être intouchable. Pauvre imbécile. Quelques jours plus tard, nous devions recevoir la visite d'un Shinobi de Kumogakure. Les informations que cette personne devait nous transmettre allaient certainement apporter un nouveau souffle financier à l'organisation. Je sentais néanmoins que Karasu se méfiait de moi clairement, nous n'étions jamais seules. Dans un sens il avait parfaitement raison, pourtant ce jour-là, nous patientons dans une cave sombre attendant la venue de notre informateur. Je me faisais discrète, affublée de ma tenue sombre ample qui ne laissait que naître les courbes de ma poitrine généreuse. Finalement il s'agissait d'une jeune femme. Typique du pays de la foudre au vu de son teint hâlé, j'insistais bien sûr le terme jeune d'ailleurs. L'échange fut bref et rapide, pourtant mon employeur comptait abuser de la situation. Affichant un regard lubrique bien appuyé, je décidais de me m'exécuter, pourquoi ne pas le tuer tout de suite ? Certainement car je ressentais l'envie de m'amuser un instant, un subterfuge. Me levant de cette chaise et retirant mon capuchon, je laissais mon bandeau scarifié de Konoha en vue. Aucune importance, tant que ma couverture est prise au sérieux.

Je venais tendre la main pour toucher le visage de la jeune femme et me placer derrière elle. Caressant ses épaules avant de venir lentement soupeser sa poitrine impressionnante pour son prétendu âgé. Je cherchais à attirer le regard du pervers qui se rinçait l'oeil, pourtant le bougre se gardait bien de me fixer dans les yeux. Il n'était pas si stupide malheureusement, si je l'attaquais directement même s''il n'apporterait aucune résistance le moindre de ses couinements pourraient attirer un nombre de gardes conquérants. Dans cet espace si restreint cela serait un désavantage. Je continuais mon action avant de rapprocher mon visage de l'oreille de la jeune femme et de venir susurrer.

-Joue le jeu encore un moment …  Disais-je avant de déposer un baiser sur le lobe de cette dernière.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 436
Date d'inscription : 16/11/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Oui ♫
Orientation Sexuelle: Une affection beaucoup plus prononcée pour les femmes ♥
Fantasmes:
Membre





Kochikaze Rakka
Membre
Jeu 21 Jan - 19:30
Quelle mascarade ! Quelle odieuse comédie qui avait mené Rakka à une situation peu enviable. La jeune kunoichi de Kumo avait bien naïve pour croire que traiter avec la pègre ne comportait pas de risque. Certes, le bon sens voulait que dans un accord mutuellement bénéfique, les deux partis concernés jouent le jeu pour acquérir un bénéfice commun. Mais la pègre, et plus particulièrement Karasu, étaient gourmands par nature. Le sombre mafieux était maître en ces lieux, et quand bien même attirer le courroux de Kumo relevait de l'idiotie, l'opportunité de prendre ici le beurre, l'argent du beurre, et la crémière, était bien trop tentante pour lui ! D'autant plus que les adolescentes exotiques du Pays de la Foudre s'exportaient bien à l'étranger, encore plus quand la marchandise était pourvue d'atouts aussi remarquable que ceux de Rakka ! Elle avait juste besoin d'être éduquée un peu histoire de la remettre à sa place, histoire qu'elle devienne moins farouche.

À en croire l'énergie débordante dont faisait preuve la jeune ninja à s'égosiller en tirant frénétiquement sur ses fers, cela demanderait surement beaucoup de travail pour la rendre docile.  D'où l'intérêt de commencer son éducation sur le champ ! Et quoi de mieux pour Karasu que de profiter de l'opportunité pour s'offrir un petit spectacle lesbien en sollicitant l'intervention de sa délicieuse garde du corps ? Après tout, elle se devait d'être servile vis à vis de son employeur, elle était donc parfaite pour enseigner cela à une autre ! À préparer cette petite à l'existence débauchée qui l'attendait.

Et Akasha semblait bien partante pour jouer le jeu ! Preuve pour Karasu que cette femme avait bien plus sa place dans une de ses maisons closes qu'à ses cotés, arme en main. Pour autant, le mafieux n'irait certainement pas le dire tout haut, le regard de cette femme avait quelque chose de... dissuasif. Mais à bien y réfléchir, il était probablement possible de l'éduquer aussi pour lui enseigner le respect, d'une manière ou d'une autre...

Son intérêt pour les cartes apportés par Rakka se dissipa vite alors que son regard se perdait sur la poitrine de la gamine, mis en valeur par les fines mains d'Akasha qui prétendait bien remplir son rôle de bourreau, arrachant des protestations bruyantes de sa victime.


- Arrête ça ! Libérez-moi immédiatement ! Kumo n'a aucune pitié pour les traîtres ! Stop !

Agacée, ou se voulant peut-être rassurante, Akasha porta ses lèvres près de l'oreille de la jeune ninja pour lui chuchoter quelques paroles réconfortantes, laissant deviner son absence d'allégeance vis-à-vis de son détestable employeur. Rakka ne sut pas vraiment quel crédit donner à ces mots glissés en tapinois. Elle continuait donc ses vives clameurs réprobatrices sans discontinuer, amusant un peu plus Karasu qui finit par se lever de son bureau.

- Eh bien... en voilà une qui ne manque pas de vigueur. On la vendra cher !

Il contourna son bureau d'un pas lent, se rapprochant fatalement de sa captive dont il caressa les cheveux distraitement.

- Mais il faudra peut-être lui apprendre à la boucler...

Le mafieux lubrique semblait décidé à profiter du manque de mouvement de Rakka, il commença à défaire la ceinture de son pantalon, avant de croiser le regard assassin de la kunoichi qui exhibait ses dents blanches... et acérés, laissant deviner ce qui attendait son précieux organe s'il essayait de la faire taire ainsi. Il se figea quelques instants, rattrapé par sa lacheté avant de reprendre son sourire arrogant.

- Qui s'y frotte s'y pique hein ? … J'aime vivre dangereusement.

Un mensonge de grande gueule, il n'allait bien entendu par prendre de gros risques. Mais il confirma ses désirs pervers en déployant son sexe excité sous le nez de Rakka.

- C'est ta faute gamine, tu as des seins d'adulte qui me font de l'effet. Assume donc tes responsabilités.

Il comptait bien jouer avec la poitrine de sa victime d'une façon ou d'une autre, échangeant un sourire complice répugnant avec Akasha. Espérant intimement qu'il pourrait aussi jouer avec elle... peut-être que ses mains viendraient s'occuper de lui ? Rattraper par des réflexes vicieux qui, dans son esprit étriqué, étaient naturellement associés à la condition féminine. Il risquait vite de déchanter...
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Hentai :: Histoires v1-
Sauter vers: