Ouvrir le menu
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Naruto Hentai
Forum interdit aux moins de 18ans.



 

 :: Histoires v1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PV Ahank Yato] Voilà pris qui croyais prendre.

avatar
Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2016

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Surtout le week-end
Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle (F/M)
Fantasmes:
Modératrice





Futahara Kahoru
Modératrice
Sam 26 Mar - 9:50
[HRP/ Pour ce rp je vais aussi faire office de MJ, mes postes MJ seront en italique et écris à la seconde personne, mes postes joueurs seront normaux et écris à la première personne. Je te laisse ouvrir le bal Yato.]

MJ
Jour 1

Vous avez été envoyés à Oto no Kuni afin de pourchasser Kurokiba Kenji, un nukenin originaire de Kiri suspecté d'être impliqué dans un vaste réseau criminel. Suna détenant des indices sur la position actuelle du nukenin, il a été décidé qu'une collaboration entre les deux villages était de mise. Futahara Kahoru et Ahank Yato avez été choisis pour recueillir des informations sur le criminel dans la ville de Sado. Cette cité avait récemment développé un puissant marché sexuel légal comme illégal et les trafics de drogues y étaient nombreux. Un indicateur prétendait que Kenji était derrière une mafia contrôlant une partie de la ville.
S'il n'avait pas tort, il se révèla très vite que cet informateur était un agent double. Au lieu de vous envoyer vers le quartier général de Kenji, il vous avait envoyé vers un piège où vous furent drogués avant de perdre connaissance.
Vous vous réveillez dans une petite salle aux murs de bétons, vous vous tenez sur un sol matelassé et sale, couvert de tâches de sperme et d'urine, l'odeur des phéromones est présente partout, et ça n'est pas arrangé par la compagnie que vous avez dans cette pièce : Une dizaine d'hommes nus, s'échangeant des rires goguenards et se moquant de vous.  Vos corps sont faibles, probablement un effet de la drogue afin que vous ne puissiez pas résister. Au centre de la pièce se tient un homme aux visage carré et aux cheveux gris, son torse musclé est déformé par une large cicatrice.


Il vous regarde de haut avant de parler :

"Je pensais qu'on enverrait des shinobis  après moi, mais finalement on m'a livré deux nouvelles putes. Il faut vraiment que je pense à remercier Suna et Kiri pour ce cadeau."

Il tape dans ses mains avant de continuer en haussant le ton :


"On se réveille les filles ! A partir d'aujourd'hui vous n'êtes plus humaines, vous êtes des jouets sexuels. Vous êtes pas encore prêtes pour le trottoir et mes gars ont besoin de divertissement. Faites bien votre boulot et peut-être que je renverrais vos culs chez vous les truies plutôt que de vous garder comme putes, le message passera peut-être mieux chez ces tocards si je leurs renvoie deux truies usées."

Il se tourne vers ses hommes :

"Allez les gars, aujourd'hui c'est la fête ! Souhaitez la bienvenue à nos nouvelles salopes !"

Les hommes exploses en cris de joies de joie avant de s'approcher de vous. Vous vous retrouvez rapidement encerclés par une dizaine de pénis durs prêt à se vider en vous.

"On a pas toute la journée les truies ! Mettez vous au boulot !"

Les intentions sont clairs et ils se font de plus en plus pressant, vos membres sont engourdis et vous vous sentez faibles, que faites vous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 30 Mar - 2:35
Je reprenais difficilement conscience de moi-même, ce que je savais c'est que j'avais vraiment mal au crâne et une étrange envie de vomir, comme si j'avais manger du la mauvaise viande, je n'arrive même plus a bouger la mâchoire correctement d'ailleurs. C'est le bruit d'un applaudissement bref qui me fit sortir de mes songes, analysant avec difficulté la salle, ma vue n'étant pas encore habitué à la luminosité de celle-ci.

J'espérais qu'il rigolait mais lorsque je forçais l'un de mes muscles pour me lever et lui bondir dessus la fatigue m'emportait aussi tôt, impuissante je regardais la suite des événements, il n y avait rien que je pouvais faire et il me fallut un temps pour remarquer que ma partenaire ne sera pas en mesure de m'aider non plus. La chaleur montait étrangement à la vue des hommes s'approchant dangereusement de moi, j'aurai été droguée par la suite ça expliquerait pas mal de chose, je respirais difficilement, bouche ouverte alors que certains frottait leur membres de chair sur mon visage cherchant à me faire réagir, j'appréciais au fur et a mesure qu'il continuait à me caresser, rigolant doucement n'étant plus sûre de rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2016

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Surtout le week-end
Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle (F/M)
Fantasmes:
Modératrice





Futahara Kahoru
Modératrice
Mer 30 Mar - 23:49
Je revenais doucement à moi, je me sentais comme si j'avais été accroché à l'arrière d'un train et trainé sur les rails. Mon esprit tout aussi engourdis que mon corps parvins tout juste à écouter l'homme qui semblait diriger ces malfrats. Qui étaient-ils ? J'avais du mal à me souvenir de qui étaient ces hommes. Des bribes de conversations me revenait en mémoire...Kenji ! Je tentais d'attraper une arme, mais mes doigts ne rencontrèrent que le contact de l'air. Mon équipement avait disparu, et mon corps n'était pas en état de combattre.
Le félon continua son discours que je recevais plus clairement à présent.

"Enflure..."

Le nukenin quitta la salle alors que ses hommes s'approchaient de nous, s'il pensait que j'allais me laisser faire, il se trompait lourdement. Je tentais de malaxer du chakra, ce qui déclencha quelques rires chez nos geôliers. L'un d'eux s'approcha de moi avant de frapper mon visage avec son large membre. Dégouté par ce spectacle, je détournais le regard vers ma camarade Yato que je voyais extatique, le visage caressé par une foule de pénis.
Cette vision me remplit de désespoir par rapport à notre situation, mais une gifle me ramena à la réalité. L'homme me saisissait violemment la mâchoire à une main avant de s'exclamer :

"C'est ici que ça se passe !"

Sa force était elle que je ne pouvais pas échapper à son emprise, ma joue brûlait encore du coup qu'il venait de me donner. Était-ce à cause de la drogue ? Il posa son gland sur mes lèvres fermement scellées, je ne voulais certainement pas le prendre en bouche, plutôt mourir.  Mais le pouvoir que cet homme avait sur moi et le désespoir de la situation déclenchèrent un moment de faiblesse dont il profita pour  insérer son membre dans ma bouche.

"Gentille fille, allez suce moi."

J'obéissais malgré-moi, allant et venant sur son membre que j'imbibais de ma salive. Il posa une main paternelle sur mon crâne, me caressant les cheveux et accompagnant mes mouvements. Je levais mes yeux vers les siens tout en continuant de m'appliquer avant de faire le contour de son gland avec ma langue. La faiblesse de mon corps, sa force, le fait d'être seul et vulnérable, était-ce à cause de tout cela que son regard approbateur me donnait un tel sentiment de satisfaction ? Que m'arrivait-il ? Je ne devais pas apprécier tout cela, et pourtant me voilà en femme à faire une fellation à un autre homme. Oui, je n'étais pas lascif, il serait plus simple de nous échapper si je satisfaisait ces hommes, donc agir comme je le faisait était dans mon intérêt. Il était dans notre intérêt que je m'applique à satisfaire ce pénis si long, si fort et si épais...

Ma réflexion fut interrompu par un mouvement de main me forçant à reprendre mon travail. Encouragé par sa réaction je le prenais plus profondément et avec plus de soin, explorant les recoins de son membres avec ma langue. Le sentant se raidir, je décidais d'accélérer le rythme. Je masturbais son membre sans interrompre mes mouvements, formant un anneau fermement serré tout autour avec mes lèvres et excitant son frein du bout de ma langue.

"Ah ! Salope !"

Il me pris bientôt le crâne à deux mains avant de se vider dans ma bouche, la remplissant de son sperme épais. Il retira son pénis faisant un "pop!" alors que son gland quittait mes lèvres. La bouche ouverte, montrant son œuvre à mon maître, je battais sa semence avec ma langue avant de l'avaler d'une traite. Cette action parût leur plaire et plusieurs d'entre eux crièrent et applaudirent avant de s'approcher à leur tour.

"Tu adore la bite toi hein ? T'inquiète pas on en as plein pour toi."

Pris de fièvre, je saisissais deux nouveaux membres avant de m'occuper d'eux, comme pris d'une transe. Suçant et léchant leur pénis, puis le gland, m'occupant parfois de leurs testicules avant d'avaler leur membre.
Le menton et les seins couverts de salive et de liquide séminale, je prenais un moment pour me tourner vers ma partenaire afin de vérifier si elle allait bien. A moins que j'étais curieux de ce que lui faisais subir nos matons ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Hentai :: Histoires v1-
Sauter vers: