Ouvrir le menu
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Naruto Hentai
Forum interdit aux moins de 18ans.



 

 :: Histoires v1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dictateur, mais bien sur ! [Terumi Mei]

avatar





Invité
Invité
Mar 10 Mai - 18:48
Je venais d'arriver à Kiri. On m'avait confié à cette nation. La raison ? j'ai juste voulu égratigner un "camarade" qui se trouvait être un peu trop intime envers moi. M'appeler par mon prénom et puis quoi encore ? Je suis un dictateur, pas une de ses potiches qui ne font qu'avoir ce qu'ils appellent une vie. Pfu ils ne sont rien de plus que des limaces qui ont quelques techniques divertissante.

L'instructeur avait voulu me punir en m'envoyant dans la nation de la Miza .. Mize ... d'une rousse. Je n'ai jamais eu de mémoire pour les titres pompeux et étrangers. On m'a dit que je représentais le village et blablabla et blablabla. Ce que j'en ai rien à faire de cette histoire de représentation, je suis l'alpha de la meute, pas un de leurs toutous.

On vint à m'escorter, me laissant emporter mon fouet. Les idiots. Je ne fis rien en arrivant, si ce n'est demander où je pourrais manger, car cet idiot d'instructeur avait choisi que je partirais vers le village de Kiri au petit matin. J'aurais su, j'aurais fait un détour vers un magasin pour prendre quelques collations. Je pris donc le chemin vers la boutique que l'on m'indiquait. C'était un magasin de repas de la région et vint à demander le meilleur. Je ne fus pas déçu.

Tout d'abord le repas était froid et puis il avait un goût immonde. La marchande se fit fouetter au moinns trois fois avant qu'un garde saisisse mon arme.

- Veuillez nous suivre sans faire d'histoire.

Tchh, elle avait eu de la chance cette simple paysanne, sinon je l'aurais exposée nue à la populace et laisser les hommes la souiller. On vint à me conduire chez la "chef", devant attendre bien dix minutes vant de me faire entrer dans le bureau, me laissant voir cette rousse. Ma première remarque fut sans appelle.

- Et bien ! C'est la mode de laisser des vaches à lait au pouvoir, dis donc.


Le garde avait visiblement voulu agir mais ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 12/01/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp:
Orientation Sexuelle: Bi
Fantasmes:
Konoha no Shinobi





Uzumaki Himawari
Konoha no Shinobi
Mar 10 Mai - 19:40
J'étais dans mon bureau à remplir de la paperasse, diriger un village était assez complexe qu'il était désastreux de perdre son temps même pour une petite minute. C'était encore pire aujourd'hui car j'allais recevoir une petite visite de Konoha, une représentante qui allait être des notre pour un certains temps. Tsunade m'avait avertit que cette gamine était désagréable et avait des problèmes avec l'autorité, elle me l'avait donc envoyé pour lui donner une petite leçon.

Peu après son arrivé l'on m'avertit qu'elle mangeait et arriverais dans mon bureau sous peu. Je décidai donc de ranger un peu mon bordel pour qu'elle n'ait pas une impression faussé de ma personne, ce qui me donnerait du fil à retordre pour la remettre à sa place. Un fois cela fait je l'attendis assise à mon bureau sans dire un mot, terminant quelques documents par la même occasion. La jeune femme finit par entrer dans la pièce après que le garde ait frappé à la porte et que je leur donnai la permission d'entrer. Je profitai de ce moment pour ranger mes documents secrets dans mon bureau et lui fit signe de prendre place.

-Bonjour Blue, Je crois que tu sais pourquoi tu es ici...

Cependant ce qu'elle me répondit m'extirpa un petit bruit de surprise alors qu'elle se leva et fit signe aux gardes de quitter la pièce. Une fois que ceux-ci avaient disparurent, donc plus de témoins pour la suite, elle s'avança vers elle et lui donna une énorme gifle sur la joue gauche.

-Premièrement c'est Mizukage-Sama...

Puis elle lui foutu une seconde gifle sur l'autre joue.

-Secondement tu vas vite apprendre qu'ici ce n'est pas Konoha avec ces enfants de coeur!
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 10 Mai - 19:53
Le garde avait visiblement voulu agir mais, la "chef" vint à les congédier. Comme la plupart des femmes avec une énorme poitrine, tout était dedans et la cervelle manquait d'irrigation, se traduisant par une débilité profonde. Je fus cependant assez contente de décontenancer cette grosse femme. Une fois les témoins absent, elle vint à avancer vers moi d'un pas décidé. La surprise n'en était pas une, toute les bouseuses réagissent comme ça, intimider en giflant son interlocuteur, pour éviter aussi toute répliques.

Ma divine joue gauche vint à rougir et chauffer, la rousse ayant visiblement un soucie de symétrie pour ne pas laisser ma joue droite bien seule. Elle voulait faire valoir son autorité ? Qu'elle idiote seul mon pouvoir compte à mes yeux, les autres sont des petites joueurs. Aussi pris-je quelques seconde avant de pousser un grand rire.

- Ho ! Excusez ma phrase chère Mizukage-s-a-m-a. Vous n'êtes pas une vache, mais plutôt à l'image de l'autre blonde, un gorille.

Je vins  resserrer ma prise sur mon fouet. La prochaine gifle sera prise au piège avec la lanière. Mon visage prit faussement un air d'inquiétude

- Avons nous fini avec cette présentation des plus ennuyeuse ? J'ai pleine de chose à faire et c'est mal d'être en retard sur un planning.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 12/01/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp:
Orientation Sexuelle: Bi
Fantasmes:
Konoha no Shinobi





Uzumaki Himawari
Konoha no Shinobi
Mar 10 Mai - 20:12
Je haussais un sourcil, elle avait effectivement un problème d'autorité cette gamine. Je laissais donc échapper un soupire et lui dit plu calmement.

-Un planning? Tu n'as pas de planning, c'est moi qui décide ce que tu vas faire de tes journées dans cette ville et plus tu vas être insolente plus tu vas en baver.

Je m'approchai d'elle un peu, pour que nos yeux soient à la même hauteur et lui dit d'un air froid et direct.

-Là où tu vas tu n'auras pas besoin de ce genre de vêtements... en fait tu n'auras besoin d'aucun vêtement.

Puis je me relevais et me retournai vers mon bureau lentement pour y prendre quelques papier sur lesquels étaient écrit son emploi du temps. Elle allait devoir apprendre à la dur, se faire défoncer le cul au bordel allait être un bon début pour la calmer.

-à partir de maintenant tu vas porter cette laisse, tout ceux que tu croisera et qui voudront de toi seront tes supérieurs. Si tu n'obéis pas tu passera du temps sur le pilori qui est sur la place publique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 10 Mai - 20:24
J'étais déçue, je m'attendais à ce qu'elle soit aussi réactive de l'autre blonde, ça la gorille elle savait frapper, elle, était redevenue calme, ce qui m’insupportais. Cette rousse semblait très légèrement plus intelligente d'un coup. Elle vint à dire qu'elle dirigeais mon planning, mais oui, rêve ma puce.  La petite menace ne me fit aucun effet. Les rebelles dans mon monde avaient aussi cette langue bien pendue, jusqu'à ne pas être apte à autre chose que supplier ou couiner.

Elle vint à me dire que j'allais aller à un endroit où je n'aurais pas besoin de mes vêtements, mon sourire perdit un peu en éclat, me mettre nue devant une bouseux et puis quoi encore ?  Elle comptait que je fasse la danse du ventre ?  

Le choix était simple soit porter la laisse, soit choisir le piloris. Mon choix fut tout autre, laissant mon fouet se dérouler.

- Je ne serais pas intéressante, tout le monde sait que les hommes bavent sur les femmes bien formées, les femmes dans ton genre.

A peine ai-je fini ma phrase que mon bras vint à partir en arrière, armant mon fouet pour s'abattre sur cette gueuse qui pensait faire de moi un spectacle de foire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 12/01/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp:
Orientation Sexuelle: Bi
Fantasmes:
Konoha no Shinobi





Uzumaki Himawari
Konoha no Shinobi
Mar 10 Mai - 20:38
Rapidement, j'utilisa mon poignet pour bloquer le fouet que je n'avais pas encore remarquer. Ces gardes lui avait laissé une arme? Ils allaient en baver après que j'en aille fini avec cette petite insolente. Je gardais le bout du fouet à mon poignet sans lui laisser l'occasion de prendre le dessus sur ce petit duel de force alors que mon autre main vint pour faire des signes ninja.

-Tu veux vraiment jouer à ça petite? Tu vas vraiment te bruler!


Je finis par me rapprocher d'elle en me préparant à utiliser un jutsu de lave et lui faire peur. C'était surtout un duel psychologique, si j'étais trop violente elle prendrait cela pour de la faiblesse alors je décidais alors de remplir la salle de brume tout en la rapprochant de moi et la regardant dans les yeux.

-Tu as deux choix, tu la joue gentille et tu es obéissante ou tu m'oblige à utiliser la manière forte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 10 Mai - 20:55
Tchh ... Elle avait paré le coup. D'habitude le premier coup de fouet faisait toujours mouche, mais là elle avait visiblement comprit mon action. Je voulue tester sa force et comme l'avait suggéré ses gifles, elle était bien plus forte que moi sur ce domaine. Un petit rictus vint à se former en la voyant faire les gestes de la main libre. Ce que je déteste les arts ninjas, il faut retenir des combinaisons et les employer d'une certaine manière pour que cela engendre un effet.

Elle vint à chercher la provocation en soulignant ma petite taille et en disant que je risquais de brûler, ce n'est pas moi qui risquait de sentir le porc grillé. Une brume vint à s'installer dans la pièce, alors que mon fouet était tiré vers la rousse. Il était hors de question de laisser cette campagnarde récupérer mon arme.

Elle vint à me reposer deux conditions, ce qui me fit éclater de rire.

- Je prends le troisième choix, te pourrir ta journée, sale gueuse.

Je vins à sauter en direction de la rousse, désirant donner un coup de genoux dans son estomacs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 12/01/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp:
Orientation Sexuelle: Bi
Fantasmes:
Konoha no Shinobi





Uzumaki Himawari
Konoha no Shinobi
Mar 10 Mai - 21:13
L'ambiance était électrisante dans la salle, il était évident que l'une ou l'autre allait finir la journée sous les ordres de l'autre.

-Rêve toujours ma petite! Tu vas finir sur le pilori pour le reste de la journée! J'espère que ton cul est prêt pour ça!

Rapidement je dévia son genou de ma main libre, brisant mon jutsu mais évitant le coup rapidement. Je lui pris ensuite la cheville pour la maîtriser et la faire tomber au sol. Ainsi j'avais la suppériorité dans ce combat, je n'avais même pas eut de problème.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 10 Mai - 21:33
Elle était si drôle de me dire que j'allais avoir une mauvaise journée. Je me devais d'admettre qu'elle était rapide, précise et forte. Je n'offris aucune résistance quand elle vint à bloquer mon attaque et m'obliger à goûter le sol, mais elle avait fait une très grave erreur. Elle avait baissée sa garde, il y avait tellement d'ouverture que je ne savais par quo commencer, aussi pris-je le choix de la maîtriser rapidement.

Mes vêtements devinrent des tentacules qui s'enroulèrent autour de la rousse, se collant à la peau, formant une tenue vivante qui était sous mes ordres. La guenon ne pouvait à présent rien faire d'autre que d'obéir à cette tenue qui était mon vêtement de soumission, une tenue très moulante, révélatrice et qui avait la possibilité de bloquer tout geste des mains et des pieds. Le meilleur dans tout cela était que le chakra de la victime était pompée à la place du miens, m'évitant la désagréable surprise de m'épuiser pour rien.

- lâche moi, catin.

La pression sur les doigts de Terumi se firent de plus en plus fort, la tenue pouvant briser les articulations en cas de refus. Une fois libre je vins à saisir les joues de ma prisonnière, n'hésitant pas une seule seconde à enfoncer mes ongles pour bien la marquer, laissant un bandeau de tissu-vivant faire taire un possible cri d'alerte. Je pris son siège pour m'asseoir.

- Bon, maintenant tu devras répondre en clignant des yeux, une fois pour oui, deux fois pour non et trois fois voire plus si tu veux faire ta forte tête. Je te préviens tout de suite cette tenue peux te féconder et je n'hésiterais pas à la laisser te faire porter une petite armée. Si tu es une bonne chienne, je ferais comme si aujourd'hui n'était qu'une simple rêve et je garderais cette séance pour moi.

Je pose ma jambe droite sur le bureau, celle de gauche se reposant sur l'autre. Si elle tentait un coup fourré la tenue irait stimulé ses endroits les plus sensibles pour contraindre à stopper par un plaisir qui en avait brisé plus d'une.

- Bon première question : Vas-tu être une bonne chienne envers ta maîtresse ?

Je souriais d'avance à voir ce corps essayer de se tordre de plaisir, en pouvant bouger que sur l'autorisation de la tenue, que j'avais demandé à rester le plus rigide possible. Elle ne dirait pas oui tout de suite et une petite séries de quatre orgasmes pourrait servir d'avertissement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 12/01/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp:
Orientation Sexuelle: Bi
Fantasmes:
Konoha no Shinobi





Uzumaki Himawari
Konoha no Shinobi
Mar 10 Mai - 22:24
Rapidement, je la mis au sol dans une lourde chute qui allait bien la remettre à sa place. Enfin c'est ce que je pensais jusqu'à ce que sa tenue vienne se placer sur moi, détruisant mes propres vêtements pas la même occasion. Cet étrange vêtement, fait d'un matériel que je n'avais jamais vu au par avant, forma une tenue moulante et osé sur moi. Puis je sentis ce vêtement forcer contre moi, m'obligeant à la libérer rapidement et m'immobilisa devant mon bureau à genou face à elle qui vint s'asseoir sur ma chaise après avoir planté ses ongles dans mes joues pour me blesser. Je ne pouvais dire un mot ou bouger alors qu'elle me posait une question et m'expliquait la situation. Elle me disait de lui obéir comme cela? Mais quelle salope! Il fallait que je trouve une ouverture, d'ici là je pouvais bien faire profile bas pour qu'elle baisse sa garde.

J'allais répondre à sa première question lorsque je sentis la tenue bouger soudainement. En fait non, elle ne bougeait pas, me tenant toujours immobile. C'était plutôt une couche sous le vêtement qui se mit à bouger contre mon corps. Elle glissait le long de mes seins, des centaines de tentacules caressant les mamelons alors que le bâillon étouffait un gémissement de surprise. Les tentacules s'attaquèrent ensuite à mon entre-jambe, titillant mon bouton d'amour alors que je rougis rapidement. Sans attendre ce fut ma petite chatte et ma rondelle sombre qui furent stimulé rapidement. Alors que je ne pouvait même pas bouger d'un poil, je sentit un nombre incalculable de tentacule entrer dans ma chatte et former un membre bien gros qui se mit à vibre rapidement. Bien sûr elle ne pouvait pas entendre mes petits cris de surprise et ce premier gémissement qui voulait sortir de ma bouche, d'autres tentacules venant s'emparer de ma langue alors qu'un autre membre entrait dans mon petit cul bien ouvert. C'est alors que le premier orgasme vint rapidement, sa mouille coulant le long de ses cuisses. Rapidement, les membres vibrant en elle vint la faire jouir une première fois, affichant un visage des plus agréable à regarder pour la femme qui devait s'amuser de la scène. De puis, je me sentais vidé de mon chakra, par chance j'en avais une quantité astronomique qui allais donner énormément de potentiel à la tenue.

Le souffle court, je regardai la femme et cligna les yeux deux fois alors que les membres recommençaient de plus belle en moi. Je sentais mes muscles se relâcher sous le plaisir sans pour autant tomber au sol car la tenue la gardais bien droite. Je gémis à nouveau, lâchant un cri de jouissance rapidement. C'était extrêmement dur de ne pas ressentir le plaisir alors que les membres bougeaient et vibrait en moi. Du point de vue de Blue, j'étais une belle salope dans un habit de pute qui était en train de jouir comme une grosse chienne en chaleur qui n'attendait rien d'autre que de se soumettre et de garder cette tenue toute sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 13 Mai - 5:16
Je ne pouvais me lasser de ce spectacle. Ce qui était bien avec les prisonniers, c'est que chacun avait sa manie d'essayer de résister, tant à mon pouvoir qu'au plaisir qui dévorait très lentement la raison. Cette femme était assez forte mentalement, elle n'était pas en train d'essayer de me supplier ou je ne sais quoi pour que je mette fin à cette petite séance. Cela me donnait terriblement envie de continuer. Le premier orgasme n'était rien de plus qu'un préliminaire, afin de préparer bien le corps de la victime pour la suite. Généralement au bout de quatre orgasme la proie avait eu son corps suffisamment remodelé pour en faire une bonne esclave sexuelle. Ho ... on parle  ici d'offrir d'expérience inédite et dont l'esprit humain ne peut concevoir comme possible, sans user de méthode spéciale.

Elle avait beau paraître immobile et muette, je savais pertinemment les effets que cette divine séance offrait. Elle n'était pas la première et certainement pas la dernière. Cela tombait à pic qu'elle soit la première chef à dompter. L'autre gorille aurait put certainement faire beaucoup de mal à ma tenue.

Une fois bien humide, je vins à m'approcher de la rousse, touchant sa poitrine de mes deux mains. La pauvre avait certainement crus sentir ses seins se faire transpercer à moitié par une aiguille. Il s'agissait tout bonnement de la seconde étape de cette séance. La rouquine allait sentir ses seins se réchauffer et produire à une vitesse anormale du lait, comme si elle avait été enceinte. Le plus drôle était qu'elle aurait rapidement sa poitrine de douloureuse, la tenue vivant s'occupant d'éviter que le lait ne sorte tout en massant les seins.  Mes mains se posèrent sur son entre-jambe pour l'exciter manuellement, mêlant douleur et plaisir. La poitrine de cette esclave allait être sublime une fois pleine de lait. La faire grimper une seconde fois à l'orgasme ne fut pas rapide, mais tout aussi plaisant. La tenue vivante était bien plus calme, plus occupé à bien se plaquer contre la poitrine pour retenir le liquide chaud et blanc.

C'est n'est qu'une fois le seconde orgasme que je vins à demander.

- On continue ?

Si elle refusait ... et bien elle sentirait la tenue changer un peu, pompant avec force les seins, le liquide venant tout simplement circuler jusqu'à sa petite rondelle, se faisant remplir de son propre lait, jusqu'à ce que son ventre cris grâce. Je prendrais un malin plaisir à caresser ce bidon bien rond, appuyer avec mon index pour le sentir bien dur, observant cette femme trembler sous le plaisir et la pression. Se faire traire allait certainement la faire jouir de nouveau, où je poserais une autre fois la question. Il existe une quatrième séance, où cette rouquine aurait une expérience sans doute inédite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 12/01/2015

Fiche Perso
Disponibilité Rp:
Orientation Sexuelle: Bi
Fantasmes:
Konoha no Shinobi





Uzumaki Himawari
Konoha no Shinobi
Dim 15 Mai - 19:07
Résister aux orgasmes avait été assez difficile, cependant je ne cédai pas à sa torture. Je ne pouvais pas lui donner cette satisfaction alors que l'on m'avait demandé de lui faire comprendre la discipline. Je la regardais donc s'approcher de moi et tentais de me défaire de cette tenue bien qu'elle absorbait tout le chakra qui aurait pu changer la situation. Elle toucha ma poitrine alors qu'une sensation de douleur vive se fit sentir, comme si quelque chose avait piqué mes seins profondément. Je compris que cette sensation n'était pas une illusion, sentant mes seins devenir plus chaud et douloureux alors que ceux-ci produisait du lait et tentait d'éjecté celui-ci. En même temps elle vint caresser mon intimité pour ajouter à mon excitation, c'était dur, très dur de résister, mais rien ne me ferais baisser les bras et je trouverai le moyen de me sortir de cette situation! En réponse à sa question je ne fis rien, je ne clignai même pas des yeux en la fusillant du regard.

C'est à ce moment que la tenue changea de forme, était-ce ma chance? Je pensais bien que oui mais cette modification me prouva le contraire. Je sentis mes seins se faire traire tout d'un coup, crachant leur lait comme le ferait une vache. Puis je sentis une sorte de tube s'insérer dans mon anus et mon propre lait commença à me remplir le cul peu à peu. Rapidement, mon lait me rempli et mon ventre de tendit à sa limite, ce qui sembla plaire à mon bourreau qui s'amusa à le sentir bien dur. Je tremblais littéralement sous toutes ces sensations mais ne céda pas, continuant de résister à ses supplices pour ne pas perdre face à elle.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Hentai :: Histoires v1-
Sauter vers: