Ouvrir le menu
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Naruto Hentai
Forum interdit aux moins de 18ans.



 

 :: v1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PV Jun Egao] Intégration

avatar
Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2016

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Surtout le week-end
Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle (F/M)
Fantasmes:
Modératrice





Futahara Kahoru
Modératrice
Ven 16 Sep - 22:54
Je marchais d'un pas mal assuré alors que je dirigeais vers l'appartement de ma nouvelle recrue. Ce n'était pas la première fois que je devais me soumettre à ce rituel odieux, mais peu importe le nombre de fois que je le répétais je n'arrivais pas à m'y habituer. Mes hommes avaient très vite eu raison de moi. Ils avaient commencés par me demander de rester sous forme féminine pendant les entrainements, puis de les aider à se relaxer, et de fil en aiguille je suis devenus leur jouet et je subissais une fois de plus un autre de leurs passe-temps obscènes. Il était maintenant de tradition que chaque nouvelle recrue "s'amuse" avec moi pendant une journée. Le nouveau était libre de faire ce qu'il voulait, mais il devait ramener des preuves de ses actes pour être accepté dans l'équipe.
On m'avait dit que cela allait améliorer la cohésion de l'unité, cependant je n'étais pas stupide : ce n'était qu'un moyen de plus pour me malmener. Mais la nature du monde étant ce qu'elle était, ce type de développement était inévitable. Et l'humidité de ma culotte servait de rappel cruel, le monde était devenu pervers et je n'y faisais pas exception, c'était tout du moins ce que mon corps semblait vouloir me dire.

Je ne devais pas me laisser aller, peu importe ce qui devait arriver, je surmonterais cet épreuve comme toute les autres et je resterais moi-même. Tant que Futahara Kahoru reste Futahara Kahoru, je peux vaincre tout mes adversaires. Et ce Jun ne sera pas différent. Mes subordonnés n'ayant plus de respect pour moi, il me fallait sauver ce qui restait de mon honneur. Kahoru ne sera pas le jouet de ces misérables !

J'arrivais enfin à la porte, j'entrais doucement avant de m'annoncer d'une voix timide qui ne s'accordait pas à mon statut de juunin :

"B-bonjour Egao, je suis là...H-Hum, d-donc...q-que compte-tu faire ? J-Je te rappelle que je suis tout de même ton officier supérieur. Si tu tente quoi que ce soit de déplacé ton avenir en tant que shinobi sera compromis, compris ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 17 Sep - 13:26
Jun attendait de pied ferme la visite de son commandant, Futahara Kahoru, impatient. Après tout c'était pour cela qu'il s'était engagé sous les ordres du juunin, pour ça qu'il avait enduré ces semaines de missions de test et pour ça que pour une fois il s'était fait obéissant au lieu de prendre comme d'habitude ce qu'il voulait. Pour un avoir un gout de Kahoru.
C'est à peine s'il put se contrôler quand il la vit arriver avec ses longs cheveux bleues, sa petite tunique et son regard un brin défiant. Elle lui demanda ce qu'il comptait faire d'elle mais elle le savait éperdument et sa mine gênée comme sa peu convaincante mise en garde finissaient d'exciter Jun.

Celui ci ne portait que le bas de son uniforme de travail habituel qu'il avait pris le soin d'enfiler avec simplement sa veste pour haut, entrouverte sur un torse musclé de plusieurs années d'entrainement et de combats. S'approchant d'un air prédateur de Kahoru, il vint jusqu'à coller son visage, touchant son front du sien et plongeant dans ses yeux d'un regard avide.

Bonjour commandant... Susurra t-il à son oreille.

Sa main gauche passait déjà dans le dos de Kahoru, glissant le long de sa colonne pour se loger dans le creux de ses reins, juste au dessus de ses fesses. Tandis que la droite venait jouer avec les doigts de Kahoru les enlaçant avec les siens comme le feraient deux amoureux.
A nouveau il vint s'approcher le plus possible du visage de la jeune fille qui lui faisait face, ses lèvres à quelques centimètres de siennes.

Hum ? Ce que je compte faire ? De vous, vous voulez dire ? Lui demanda t-il alors que sa main gauche descendait encore un peu plus, tout en ramenant le corps de Kahoru pour le presser contre le sien. Je pense que vous avez déjà une idée mais les détails des prochaines vingt quatre heures sont secrets ♥ Et susceptibles de changer.  

Jun était maintenant totalement collé à Kahoru, la pressant contre lui. Il sentait ses énormes seins contre son torse comme elle devait sentir son membre déjà excité contre elle. Il vint embrasser son cou, ses petites joues rosées plusieurs fois, en se rapprochant de ses lèvres un peu plus à chacun.

Tout ce que je peux vous dire, c'est que j'ai prévu des activités en public et un déguisement. Dit il amoureusement.

Il continuait d'embrasser le coin de ses lèvres, de plus en plus lentement, laissant monter la tension mais aussi de plus en plus près de ces lèvres pulpeuses dont il avait envie. Sa main gauche pendant ce temps était en train de malaxer les fesses de Kahoru avec envie et sans ménagement, lui faisant comprendre que pour cette journée elle lui appartenait. Elle était sa chose. Sa main descendit encore et lorsque les longs doigts de Jun découvraient l'intimité trempée de Kahoru, Jun se fendit d'un sourire. Il arrêta ses baisers, son visage jamais aussi proche de la fille et ses lèvres sur le point de l'embrasser. Il voulait qu'elle craque en premier et que ce soit elle qui réclame. Et il pouvait la sentir à bout.

Ca vous excite tant que ça commandant ? Votre petite culotte est déjà toute mouillée et on a même pas commencé.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2016

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Surtout le week-end
Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle (F/M)
Fantasmes:
Modératrice





Futahara Kahoru
Modératrice
Dim 18 Sep - 22:41
Jun me pris tendrement mais fermement dans son étreinte, je me perdais dans son regard d'acier alors les caresses de sa main gauche envoyèrent en frisson le long de mon corps. Je ne trouvais plus de mot à dire, ma respiration accélérait alors que je réalisais à quel point cet homme anodin au premier abord était imposant. L'assurance de se rapprocher ainsi, la force de son bras, et la chaleur de sa main. Mon regard quittait ses yeux envoûtant pour se poser sur ses lèvres qui étaient dangereusement proches, cependant je me sentais aussi apaisé. J'étais venu dans l'intention de reprendre le contrôle mais ma volonté vacillait dans cet étreinte rassurante, le désir de me laisser aller dans les bras du ninja ne cessait de grandir.
Il me rapprocha encore, collant nos corps l'un contre l'autre, ma poitrine se réchauffait au contact de son torse musclé, tandis que tout mon corps devenait extrêmement conscient de son membre collé contre mon bas ventre. Je réalisais petit à petit que c'était avec ce pénis que Jun allait faire de moi sa possession, envoyant ainsi des tremblements d'excitation au travers de tout mon corps tandis que mon vagin coulait à flot.
Ne comptant pas me laisser faire, je levais mon visage vers mon subordonné alors que ses lèvres baisaient mon cou avant de commencer à remonter vers mon visage :

"Je...ah...Jun...Il ne faut...Pas ! Ah ! S-Stop...Je ne suis...Aah !"

Ses baisers me faisait fondre, inconsciemment je commençais à bouger mes hanches de manière à carresser membre et je pressais et promenais ma poitrine sur son torse tandis que mes objections se transformaient en gémissements de plaisir. Ma main gauche remonta son corps jusqu'à se loger dans son cou, tandis que ma main droite explorait les muscles de son torse et abdomen. Ma peau soyeuse et mon physique gracieux étaient prisonniers du corps ferme et vigoureux de Jun. Sa large main jouais avec mes fesses rondes, son bras puissant gardant bien ma poitrine pressée contre son torse sculptural.
Je ne pouvais pas lutter contre cet homme, la honte me submergeait alors que je me perdais dans mes désirs féminins. Ce corps en voulait plus, il voulait être pris par ces bras et remplis par cette verge gonflée prête à déverser sa semence fertile entre mes jambes faibles et trembantes, menaçant de se dérober sous moi d'une seconde à l'autre.
Un éclair de plaisir traversa mon corps alors que les longs doigts de Jun commençaient à explorer mon intimité. Mes hanches commencèrent à presser mon vagin contre ses doigts, cherchant instinctivement plus de plaisir, couvrant celle-ci de ma cyprine. Il savait, il savait maintenant ce que mon corps voulait, ce qu'il désirait. Jun savait que tout mon être tremblait de pouvoir devenir sa chose, je me voyais nu échangeant avec lui un baiser dépravé tandis que nos hanches s'entrechoquaient violemment au rythme de notre copulation. Perdue dans ma vision, ma main gauche redescendit pour cajoler ses bourses gonflées.

Revenant à la réalité, je quittais son regard, plongeant mon visage dans son épaule. Je ne devais pas me laisser aller. Je ne pouvais pas succomber à la tentation. J'étais Futahara Kahoru un shinobi juunin de Kiri, pas une femme faite pour satisfaire leur désirs. Mais le plaisir était bien trop fort. Mon corps allait craquer d'une seconde à l'autre.
Tout en continuant de caresser les testicules de Jun, je relevais mon visage vers lui l'implorant avec des yeux humides :

"Ah...aaah...Jun...Ah...Arrête...Laisse-moi...Jouir..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 20 Sep - 15:51
Quand Kahoru releva la tête, ses grands yeux larmoyants suppliant Jun de la faire jouir, une puissante bouffée de chaleur traversa tout le corps de ce dernier. Il sentit son cœur s'emballer et tout son sang descendit en flèche pour finir de l'exciter et de grossir son membre tapotant contre le bas ventre de Kahoru, logée dans ses bras. Voir le regard d'habitude dur et intransigeant de son supérieur se changeait en un regard désespéré et avide de sexe lui fit perdre le contrôle.

Immédiatement sa main en train de jouer avec l'intimité de la jeune fille a travers sa culotte ruisselante attrapa le bout de tissu et l'arracha d'un coup sec avant de l'envoyer valdinguer plus loin. Immédiatement après, sans laisser le temps à Kahoru de réagir, son index et mon majeur s'enfoncèrent dans le vagin de sa petite traînée de supérieur. Agissant par instinct, telle une bête, Jun fit de frénétiques va et vient de ses doigts collés, les enfonçant au fond de Kahoru pour les ressortir aussi rapidement, avant de le refaire, et encore, et encore. Ses doigts complétement trempés doigtaient la fille avec une envie bestiale, remplissant la pièce du son de ses doigts pénétrant son intimité dégoulinante et de sa main claquant en même temps contre elle.

Le corps chaud et tremblant de Kahoru collée contre lui, comme ses caresses, le plongeait dans une transe. Le souffle court, le cœur battant, Jun exhalait bruyamment tandis que son autre main, alors enlacée à celle de la fille, rompit la liaison pour attraper les longs cheveux de Kahoru et lui tirer légèrement mais fermement dessus, pour la tirer en arrière, remontant un peu plus ces lèvres vers Jun. Il en avait envie de ces deux belles petites lèvres pulpeuses en forme de cœur, d'un rose brillant. Il voulait les goûter. Les posséder. Les faire siennes. Et plus encore, il avait envie de jouer avec la langue de Kahoru, de mélanger leur salive dans un baiser dépravé sans fin.
Mais il se retint. Et ses doigts se calmèrent. Restant logés au chaud dans Kahoru, il commença à les bouger avec une lenteur folle. Il regagnait son calme et revenait à son plan premier de jouer et titiller Kahoru. Il voulait la chauffer, la pousser à bout afin qu'elle se révèle à lui comme la chaudasse qu'elle était, qu'elle le supplie de sa petite voix adorable de la baiser.
Son visage touchant celui de la jeune fille, il eut un sourire pervers alors qu'il regagnait son calme et observait Kahoru. Il avait encore du mal à retrouver sa respiration et quand il parla, ses lèvres frôlèrent celles de la fille.

Haa.. C'était moins une. Haa. Un peu plus et... Haa...je perdais le contrôle..

Relâchant les cheveux de la fille, Jun retira complètement ses doigts et retourna le petit corps de Kahoru pour se mettre dans son dos, la collant contre son torse. Alors que Jun venait coller son membre entre les petites fesses de la fille, faisant de lents mouvement verticaux, il plaçait sa tête au dessus de l'épaule de la fille, soufflant des exhalations d'air chaud dans son cou, embrassant son cou, sa joue. Il tentait peu à peu de marquer Kahoru comme sa propriété, explorant de ses mains chaque recoin de son corps tandis que maintenant il collait sa verge, complètement dressée et tirant sur son pantalon, juste en dessous de la fente de Kahoru. Son gland toucha son trou plusieurs fois mais Jun ne faisait que le frotter alors qu'il assénait quelques fessées sur les fesses de sa partenaire.

Je sais pas si c'est ton petit cul ou ton regard suppliant de petite cochonne, mais tu m'excites terriblement Kahoru.  

Dit-il alors que ses mains s'emparaient maintenant des gros seins de Kahoru pour les malaxer aussi sauvagement qu'il le pouvait à travers son haut, jouant avec ses têtons et bavant d'avance à l'idée de les sucer.

Mais tu oublies qu'aujourd'hui tu es à moi. Ma chose. Ma petite femme personnelle. Et je vais bien m'occuper de toi, ne t'en fais pas.

Alors que Jun léchait et baisait le cou sucré de sa nouvelle petite femme, tout en continuant de se frotter contre elle, sa main droite vint caresser la joue droite de la fille. Elle glissa le long de sa joue avec tendresse et caressa les petites lèvres de Kahoru avec envie. Le tout, en poussant très légèrement son visage, de sorte à ce qu'elle le tourne vers la gauche d'une cruelle lenteur. Il reprit alors ses baisers sur sa joue. Insistant un peu plus de ses lèvres à chaque nouveau.

Je veux d'ailleurs que tu penses à ce qu'on va faire tout cet après-midi. De mes coups de reins puissants contre tes petites hanches de femme. De ton état quand je te prendrais ce soir, cette nuit ou demain matin.
Et je veux aussi tes ptites lèvres de suceuse pour moi et tout de suite.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2016

Fiche Perso
Disponibilité Rp: Surtout le week-end
Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle (F/M)
Fantasmes:
Modératrice





Futahara Kahoru
Modératrice
Dim 2 Oct - 23:14
Mon corps ne cessait de trembler suite au traitement de Jun. Ses doigts m'avaient amenés au bord de l'orgasme, et ses caresses me maintenaient à ma limite. Le contact chaud de son pénis contre mes lèvres humides, ses mains puissantes écrasant ma poitrines et pinçaient mes tétons enflés de désir, ces mêmes mains qui m'avaient tirés les cheveux pour me ramener à Jun frappaient maintenant mes fesses et possédaient mon corps. Ses lèvres continuaient ses assauts sur ma joue et le creux de ma nuque. Enveloppé dans la chaleur du ninja, j'étais comme dans une transe.
Jun me manipulait comme une marionnette, et tout ce que je pouvais faire était gémir de plaisir. J'étais décidé à ne pas céder, mais le simple fais de mentionner ce qu'il allait se passer suffit à allumer un feu dans mon imagination.. Un frisson me parcouru et je commençais bientôt à haleter fiévreusement sous les lèvres de Jun. Je voyais déjà ses coups de hanches contre mes fesses, mon corps manquant de s'écrouler à chaque choque, et ses mains tirant mes cheveux, abusant mes fesses et se serrant autour de ma nuque alors qu'il se vidait en moi.

Quelque chose pressait contre ma bouche, je sentais de l'air et quelque chose d'humide y entrer. C'était les lèvres de Jun. Je ne savais pas quand, mais j'avais cédé et je m'étais précipité dans un baiser avec cet homme. Sa verge, ses caresses, son étreinte, je perdais le contrôle et me donnait entièrement dans ce baiser. Ma langue explorait les moindre recoins de sa bouche, ses gencives, son palais, sa langue je la promenais partout guidé uniquement par ma recherche du plaisir.
Mes cuisses s'étaient refermées sur son membre et je le masturbais bientôt ainsi, le frottant contre me vagin tandis que je faisais des allers-retours. Pendant ce temps, ma main droite s'affairait à exciter son gland qui dépassait entre mes jambes tandis que mon bras gauche enlaçait son cou.
Les sons aqueux produits par mes lèvres pulpeuses et ma salive remplissaient la pièce, interrompus seulement par mes gémissements. Je ne réfléchissait plus, mon corps entier n'était qu'une masse remplis de désir et prête à se perdre dans les bras d'un homme. Je savais que c'était mal, que je ne devais pas me perdre dans le désir. Mais je ne pouvais plus supporter la torture de Jun, il me fallait au moins jouir.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Hentai :: v1-
Sauter vers: