Ouvrir le menu
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Naruto Hentai
Forum interdit aux moins de 18ans.



 

 :: v1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

undisclosed desires ø ft. Yamanaka Ino.

avatar





Invité
Invité
Dim 1 Oct - 20:42
Cat and mouse.
Je devais me diriger vers Konoha, mes yeux étaient prêt à en découdre avec ce village. Avec ce village qui dans ses racines les plus profondes s’est joué de mon clan, de mes parents, de mon grand frère. Cet endroit n’a jamais été ce havre de paix, il a toujours renfermé une histoire légendaire et sanglante. Je ne devais pas rester attacher aux liens qui ont fait de moi un être qui se bride, qui refuse la puissance. Aujourd’hui le village allait connaitre l’humiliation que mon clan a subis. Les liens que j’ai forgé là-bas ont fomenté l’homme que je suis aujourd’hui, mais ils m’ont aussi affaiblis…

Je marchais doucement au milieu de cette forêt en suivant le fleuve qui menait à une zone proche du village. L’arrivée devait être secrète. En entendant l’appel bruyant d’un oiseau insolite dans les branches, j’ouvris les yeux. Perché au dessus de moi, l’animal ne m’était pas tout à fait inconnu, mais j’ai pu l’identifier tout de suite : c’était le Houou, l’oiseau sacré qui n’apparaissait que pour prédire un présage. Je n’étais pas réellement superstitieux, mais devais-je faire confiance à l’apparition symbolique de ce volatile ? Allez savoir.

L’oiseau me regarda de ses yeux dorés et brillants, ouvrant son bec jaune et poussa un nouveau cri. Tout se tut autour du moi, cloué sur place, je n’osais pas respirer. Une brise légère fit onduler les feuilles mortes. Souriant d’un air neutre, j’ai malheureusement fermé les yeux et quand j’ai voulu ouvrir les yeux une nouvelle fois. L’oiseau avait disparu… Je me suis senti un peu honteux de ne pas l’avoir vu partir… après tout, malgré mes bonnes résolutions sur le fait que je ne devais pas dormir. Mais le rêve avait été si vif – et une apparition, même dans un songe, ne pouvait être négligée.

Regardant au creux de ma main, reposait une unique plume blanche aux extrémités teintées de rouge, comme si elle avait été trempée dans du sang. Laissant la plume vagabonder, je repris ma route. Une cape noire recouvrant ma tenue de shinobi que j’avais adopté depuis la formation de Taka. Le fleuve commençait à se raccourcir vers une petit lac. Je le reconnaissais. L’eau n’a jamais été profonde en ce lieu, elle pouvait nous arriver jusqu’à la taille. Un soupire nostalgique, je savais désormais que je n’étais pas loin du village…

« Magnifique temps pour la déchéance... »




☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/11/2016
Modératrice





Yamanaka Ino
Modératrice
Dim 1 Oct - 22:46
I'm remember...
La brise commençait à se lever doucement dans le village de Konoha. Les arbres suivant le rythme effrénée du vent, la jeune femme regardait par la fenêtre pensivement, son âme perdu dans un lointain passé. Ses sublime yeux émeraudes percés les nuages tel un faucon, des souvenirs de sa vie passée lui revenait en tête telle des flashbacks. La mort de Neiji, de son sensei l’avait traumatisé au point de vouloir se venger de tout ce qui l’entourait, elle était très proches d’eux et les voirs disparaître sous ses yeux lui avait déchiré le coeur. Les minutes passaient et le souvenir de sa jeunesse auprès de Sakura et des autres lui rappelaient des souvenirs important et précieux. Sa dispute pour avoir Sasuke, la “trahison” de celui-ci envers le village qui la recueilli et offert une opportunité de venger son passé. Elle le connaissait pas si bien au final et même dans son ancienne vie, il avait disparu du jour au lendemain, réapparaissant quelques fois devant les autres, mais elle même ne la jamais revue depuis. De l’eau avait passé sous les ponts tandis que la vie continuait son cours, la sienne avait été chamboulée et devait maintenant vivre dans un univers qu’elle avait passé à l’époque. De douloureux souvenir continuait de la hanter, sa famille, ses amies, sa vie d’antan, elle ne les reverraient sans doute jamais et cela l’attristé plus que de raison. Aussi froide que la pierre; Ino n’avait pas une popularité auprès des autres, préférant la supériorité a l’amitié. Mais les choses changent et la demoiselle appris progressivement que l’amitié était l’une des marques les plus importantes, croire en quelqu’un, le soutenir, l’aider, cela montrait qui était réellement humain et elle l’était devenue grâce à Sakura et Naruto.

Soupirant doucement tandis que la douce brise matinal se faufilait à travers la fenêtre ouverte, la jeune femme laissait alors son regard admirait le lever du soleil à travers les collines et les arbres, les oiseaux prenant leurs envolent, la jeune femme restaient admirative devant tant de douceur et de couleur. Avant, jamais elle n’aurait prit la peine de regarder ce qui l’entourait, mais ce qu’elle à vécue lui a appris à profiter de la vie tant qu’on le pouvait encore et surtout à regarder d’un air attentif ce qui nous entouraient pour en garder le meilleur souvenir possible. Se décidant enfin à bouger, la jeune blonde prit une douche assez rapidement avant de s’habiller avec une sublime robe violine et dentelle blanche, son bandeau autour de son cou et son sac de kunai caché sous son jupon. S’attachant les cheveux en une sublime queue de cheval, la jeune femme était prête à sortir pour une balade de santé. Prenant un petit encas sur le passage, la blondinette repassait par des endroits marquant de sa vie parallèle, le restaurant où leurs groupes venaient souvent manger, le parc où Ino s'entraînait en cachette, la boutique de fleur également était l’un des symbole de son intégrité depuis son arrivé ici.

Après quelques flashback nostalgique, la kunoichi sorti finalement et se mit à marcher sur le chemin menant à la forêt. Aujourd’hui serait un jour de détente et de douceur. Cette forêt lui rappelait énormément de souvenir, la poursuite de Sasuke notamment, mais également d’autre mission qui avait laissée des rancoeurs, des douleurs et des sourires nostalgiques. Sourire au lèvre, elle se dandinait sur ces graviers blancs avant de rentrer dans la forêt, quittant ainsi le sentier pour être dans l’univers sauvage qui les entouraient. Le cris des oiseaux, les chants de la nature était toujours aussi agréable et apaisant. Quelques papillons venaient voleter prêt d’elle, c”était vraiment agréable de se retrouver parfois seule face à ses démons et pouvoir respirer un peu pour relâcher la pression. C’est alors qu’après un petit moment de cache cache avec un lapin, la jeune femme tomba nez à nez avec le Houou qui la fixée et semblait vouloir lui indiquer quelques choses. sachant que l’animal apparaissaient qu’en cas de mauvais présage, la blonde n’attendit pas un instant et le suivit de loin, mais d’assez prêt pour surprendre ce qu’il voulait sans doute lui montrait. Se cachant aussitot derrière un arbre, la douce chevelure topaza apparente, Ino regardait alors Sasuke, devant elle, bien vivant. Surprise de le voir ainsi, elle sentit ensuite un silence de mort suivit d’un calme plat, plus aucun bruit à part le clapeti de l’eau provenant de la rivière. Levant les yeux vers l’oiseau sacré, la jeune femme ne le vit point et sans attendre, se rapprocha doucement avant de se stopper derrière lui et de pencher la tête en mettant ses mains derrière son dos en souriant.

-Déchéance de quoi ? Cela faisait longtemps Sasuke, heureuse de te revoir

Se rapprochant un peu, la belle blonde de mit à quelques mètres de lui, posant sa douce main sur son épaule et regarde devant elle, apercevant le mur de Konoha.

-Tu rentre enfin chez toi ? Depuis ta disparition, beaucoup on continuait à te cherchais tu sait. Même si je n’en fais pas parti.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 2 Oct - 1:28
Cat and mouse.
Si je retournais sur mes pas, je pouvais me souvenir du paysage que j’ai traversé pour en arriver jusque là. La vallée qui s'étend jusqu'aux plaines. Au loin je pouvais voir un ruisseau qui s’écoulait d’une source et je la voyais serpenter entre les buttes arrondies. Le ruisseau s’élargissait et se mit à couler lentement. Au bout du fleuve, je pensais voir une modeste colline qui se dressait abruptement.

Sa partie inférieure recouverte d’arbres lui donnait l’air d’un animal hirsute. Quand je m’étais arrêté près du lac, un flot de souvenirs venait m’envahir. Je savais pas si cela adoucissait réellement mes maux, mais une chose était sûre… je ne comptais pas renoncer à mes idéaux, peu importe le monde dans lequel je me trouvais. Un, deux, même six Sasuke ne pourraient pas me faire faire machine arrière. Je sais d’où je viens, et je sais pourquoi je fais tout ce dont j’ai envie. Par honneur envers mon clan, et aussi parce que je ressens le besoin d’assouvir certaines pulsions personnelles.

J’ai préféré enlacer la luxure quand je suis arrivé dans ce monde car je savais qu’elle m’allait être très utile… Que je pourrais, au-delà de profiter de ma vengeance, la vivre pleinement. Je réécrirais l’histoire, mon histoire, la leur, celle du monde. Les gens ne peuvent continuer de vivre dans cette naïveté, dans cette niaiserie… Je m’en suis détaché pour déployer mes ailes et gagner mon indépendance. Ce n’est pas pour me retrouver confronter à mes contradictions. Alors que mes pas s’étaient stoppés, une présence me ramena vite à la réalité.

Une réalité dur et insoumise, aussi épineuse qu’une rose et aussi rayonnante que les pétales qui pouvaient orner cette plante, voilà donc… « Ino… » Impossible de dire si j’étais content de la revoir, mais elle en tout cas le semblait.. Sarcasme ou non ? Elle avait toujours eu un certain don d’oratrice pour embobiner les gens. Cela ne prenait pas sur moi, pour être sûr que cela ne m’atteigne pas, j’abaissais ce rideau glacial. Lui faire prendre conscience qu’au-delà de l’enfant torturé que j’étais jadis… j’étais désormais un criminel de guerre. Qu’elle en prenne conscience, dans son intérêt cela valait le coup.

Sa main sur mon épaule, je me bloquais légèrement, je n’ai pas pris l’habitude de ce genre de contact. Mon visage se durcissait alors que mon regard suivait le sien vers le mur de Konoha au long. Serrant le poing, je fermais lentement les yeux. Me retournant alors vers la jeune femme qui a partagé mon enfance, mes yeux se rouvrirent. Coupant le contact entre sa main et mon épaule… Lui offrant le spectacle de la naissance du Mangekyõ Sharingan Éternel que je venais d’éveiller grâce à la greffe des yeux d’Itachi.

« Je ne suis pas venu ici pour retrouver les miens Ino. »

Elle savait très bien que mes intentions n’étaient pas pures. Mais au fond je ne pouvais me résoudre à blesser ceux qui n’avaient rien à voir avec ce à quoi j’aspirais. Mais s’ils se mettaient en travers de ma route. La regardant, il est vrai qu’elle avait un peu changé. Elle était devenue femme avec un peu plus d’assurance dirons-nous. A des années lumière de cette groupie de l’académie. Faisant quelques pas en arrière je m’éloignais d’elle. Secouant négativement de la tête.

« Je ne veux pas te faire de mal, je compte assassiner Danzõ et ceux qui sont responsables de la chute de mon clan. Ne m’empêche pas de faire couler le sang Ino, s’il te plais, je ne tiens pas à faire ça… »



☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/11/2016
Modératrice





Yamanaka Ino
Modératrice
Lun 2 Oct - 2:17
La demoiselle avait vécue dans l’ombre des siens, des autres ninjas et de Sakura. Malgré son intelligence et sa rapidité d’action, la jeune femme n’avait été que l’ombre des autres pendant un long moment, ce qui l’avait rendu aussi froide que la glace. Voulant se rendre continuellement intéressante, la jeune blonde s'était rendu détestable par les autres pour se mettre en valeur, cependant aujourd’hui la ninja savait que cela ne servait à rien et elle avait grandit. Des épreuves ont en connait tout au long de notre vie, Ino elle dût grandit aussi vite que les autres pour reprendre l’entreprise familial mais aussi et surtout pouvoir aider ses camarades qui comptait sur elle. C’est pourquoi la jeune femme semblait si sûre d’elle maintenant, les épreuves construisent des personnes, des âmes de guerriers. Dans cette forêt, prêt de cette rivière, le passé allait de nouveau s’affronter, le passé et le futur était entre ses mains. Elle savait pertinemment ce qu’il était venu faire, malgré que l’endroit ne soit pas le même, il n’avait pas oublié sa vengeance et c’est pourquoi l’oiseau sacré était venue, pour la prévenir de ce qui allait venir. La brise vint doucement faire voleter sa chevelure ensoleillée, la lumière réchauffante de l’astre solaire vint éclairer son regards émeraude d’une sublime couleur abysse, tandis que ceux-ci cherchaient le regard du renégat.

Son regard la fuyait un long moment, ne voulant sans doute pas croiser son regard pleins de reproche et d’inquiétude, la demoiselle vit soudainement sa tête se tourner vers le siens et put plonger ses yeux d’intense reproche et sentiment dans ceux de l’homme qu’elle avait longtemps pourchassé. Ino n’était pas bête, elle savait pertinemment qu’un lien s'était créé avec Sakura depuis la rencontre avec Orochimaru et c’est à partir de ce jour que la demoiselle avait laissée tomber, préférant se concentrait sur sa formation à venir. Pensivement, la jeune femme garda un petit sourire lorsqu’il prononçait son prénom, il ne l’avait donc pas oublier cela lui réchauffa légèrement le coeur, elle avait donc était un peu présente dans sa vie. Elle sentait son regard devenir de plus en plus froid à chaque mot qu’elle prononçait, ce qui la refroidit également petit à petit. Se mordillant la lèvre, la jeune femme laissait son regard se diriger vers la muraille, elle savait pertinemment ce qu’il pouvait venir faire ici, grande oratrice, elle avait l’habitude de jouer et jongler avec la langue commune, mais face à son collègue d’enfance, cela ne fonctionnerait nullement.

Soudain, ses yeux se fermèrent, le vent s’arrêta net et l’air devint lourd, lui provoquant un frisson de mauvaise augure. Laissant sa main sur son épaule par peur sans doute, Le laissant se tourner vers elle, la kunoichi devina que la suite des événements changeraient fortement les prolongations de cette discussion. On fait tous des choix et celui de la jeune Yamanaka serait de l’empêcher que son ancien ami d’enfance accomplisse sa vengeance, quoi qu’il en coûte. Avec brusquerie, Sasuke enleva la main de la blondinette de son épaule, laissant celle-ci retombée prêt de ses hanches et lorsque l’oeil caché par la paupière s’ouvrir, Ino eut un mouvement de recul avant de se stopper net, fixant son oeil sans pouvoir réussir à s’en détacher.

-Je me doutais que tu n’étais pas venu pour les autres...Tu as une vengeance à accomplir…

Elle savait pertinemment et cela la déranger tout en l’effrayant, elle ne savait pas comment réagir ni quoi faire face à cette situation des plus compliqué. Se mordillant la lèvre, elle se faisait fureur, elle ne devait pas réagir brusquement et le secouer, mais lorsqu’il recula d’un pas et avoua ce qu’il avait l’intention de réaliser, la paralysie de la blondinette se stoppa net et elle avança alors d’un pas et posa sa main sur la joue de Sasuke doucement avant de poser son autre main sur son épaule et de le secouer doucement.

-Arrête tes conneries Sasuke, tu compte anéantir tout un village pour une vengeance ridicule ? Tu veux anéantir une personne qui est maintenant vulnérable, mais tu n'es pas mieux que lui alors ! Reprend toi ! Je ne sais pas ce qui va arriver mais tu ne peux détruire toute un village dans le seul but de venger un frère qui est passé du coté obscur !! S’il te plait ne fait pas cela...ne me force pas à me battre contre toi…

Enfonçant ses ongles sans se rendre compte du geste, elle le poussa alors au sol et lui bloqua les mains avec les siennes et ses jambes également. Sa chevelure tombant sur le coté gauche de la tête de Sasuke, son regard ne lacha pas le sien et sa prise devenait plus ferme et puissante. Au fond d’elle, la demoiselle se remerciait d’avoir eut un tel entrainement avec Tsunade.

-Tu ne peux pas faire ça et mettre tant de gens en danger pour accomplir ta vengeance. On doit tous faire des choix un jour et le miens sera de t’empêcher de faire la pire erreur de ta vie !
Ino ne comptait pas abandonner aussi rapidement et facilement, son bandeau penchant à son cou, il représentait le village de son enfance, celui qui l’avait élevé et vue grandir, elle voulait lui montrait que quoi qu’il était arrivé dans le passé, elle était toujours là, même dans cette position, la demoiselle voulait simplement lui prouver qu’elle ne le laisserait pas tomber encore plus loin dans les ténèbres.

-Je ne te laisserait pas faire Sasuke

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 2 Oct - 2:45
Cat and mouse.
Je m’étais contenté de m’imprégner d’un silence olympien. Ne trahissant pas mes idées pour autant, je ne voyais pas en quoi elle pourrait me faire changer d’avis. Et puis perspicace qu’elle était, elle se trouvait justement sur mon chemin le jour où je décidais de faire couler le sang. Elle avait soit un grand sens de la stratégie, soit une intuition sans faille. Mais peu importe les deux cas, elle était aujourd’hui sur mon chemin aujourd’hui.

Respirant profondément, le regard bien déterminé à en finir avec les éléments ayant déclenché l’extinction de mon clan. Plus je reculais plus j’effectuais un pas vers le village, vers l’extinction de ces ordures… Aveuglé par cette haine bouillonnante, et qui raisonnait en moi comme un volcan, je ne fus pas assez prudent. Je l’ai laissé s’approcher de moi et à nouveau un contact fut effectué.

Arquant un sourcil, mon regard froid et glacial la transperçait mais sa nostalgie semblait balayer ce que le nouvel homme que j’étais reflétait. Elle se foutait littéralement de ce que je pensais au final. Réduisant mes souvenirs à une simple vengeance envers mon frère… Mais elle était bien loin du compte… Ses mots réveillèrent en moi des douleurs insoupçonnées d’un deuil que je n’avais toujours pas fait. J’ai transvasé la douleur et la tristesse sur la colère et la violence pour devenir plus puissant..

« Arrête… »


J’ai tenté de lui couper la parole mais se battre contre moi pourrait être une terrible erreur de sa part. Elle ne devait pas se résoudre à cela, elle devait me laisser passer car je ne pouvais me prononcer sur ce qui allait advenir de sa vie. Je n’ai tué personne, mes anciens camarades, personne… Parce qu’ils n’ont jamais été concerné par cette histoire. Et si aujourd’hui ils s’en mêlent, c’était vraiment mauvais signe… pour eux. Avant que je puisse m’en rendre compte, totalement dépassé par repassé douloureux, je me retrouvais au sol.

Abrité par Ino qui me surplombait. Fronçant les sourcils, je me demandais ce qu’elle avait à gagner à m’empêcher de faire cela. Qu’est ce qu’elle avait en tête ? Pourquoi ferait-elle ça pour moi alors que je l’ai trahie. Sa chevelure éclatante se retrouva à côté de mon visage, me caressant la peau tandis que mes yeux habités par le Sharingan la regardait. Serrant les poings je lui répondis finalement.

« Pourquoi tu fais ça… ? Je suis partis pour que vous cessiez de vous préoccuper de mon sort, alors pourquoi tu veux vouer tes choix à me sortir de là ?! »

Elle ne me laissera pas faire, qu’elle disait. Serrant les dents, je tentais de me redresser. Mes bras cloués au sol par ses mains, mes jambes aussi. Juste mon dos et mon visage qui se redressaient. Mon visage proche du sien, le regard emplis de colère et de tristesse. « Vas-t’en.. préviens Konoha s’il le faut, mais ne me force pas à te tuer !… » Je me disais que si elle allait jusque là, c’est qu’elle était réellement dévouée aux lois de son village. Son village qu’elle a aimé durant toute sa vie.

Le village qui a poussé au suicide le père de Kakashi en le harcelant car il a préféré sauver ses compagnons plutôt que de remplir sa mission… Hypocrisie, ce village méritait de retourner à la poussière… Une partie d’exosquelette de Susanõ se forma autour de moi, juste les côtes avec un bras qui apparu dans mon dos. Fracassant le sol pour me relever, je désactivais aussitôt l’armure. Reprenant ma respiration, je me suis jeté lourdement sur la jeune femme. Dans la même position que précédemment, mon visage plus proche du sien.

« Fais ton choix, mais ne m’empêche pas de faire le mien… Konoha est responsable de la chute de mon clan, de mon frère, de ma mère, de mon père… Je n’ai plus de famille à cause des lois que tu aimes tant suivre… Je n’aurai jamais plus de famille, Ino… »



☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/11/2016
Modératrice





Yamanaka Ino
Modératrice
Lun 2 Oct - 3:25
Ino ne pouvait connaître le sentiment de perdre un membre de sa famille ou son clan, mais la disparition de personne qui lui sont cher si et elle ne comptait pas le laisser faire. Le soleil grimper en assurance, se reflétant sur la chevelure soigneuse de la jeune femme. Les nuages continuaient leurs baladent dans le ciel qui devenait de plus en plus clair au fil des minutes, enlevant toute trace de la nuit sur son sillage. La nuit ressemblait un peu au corbeau face à elle, fuir la lumière et préserver ce qui à longtemps exister, cela reflété l’aura de ce jeune renégat. Se mordillant la lèvre, la jeune femme se représenter le soleil, cette immense hama de scintillement qui éclaire et guide les personnes, les animaux et fait pousser les plantes. Ils étaient deux opposées; elle a douceur d’une rose et la délicatesse d’un rayon matinal, lui la froideur d’une banquise et la noirceur d’un ciel sans étoile. La lumière recherche toujours les ténèbres et inversement, c’était la loi de la physique et la jeune demoiselle se retrouvait dans une situation bien perplexe entre ses idéaux envers le village et sauvé une personne qui appartenait à son passé.

Allongé là, sur le sol, le bloquant de toute ses forces, la jeune blonde voulait lui montrer qu’elle n’abandonnerait pas, elle tenait à lui comme à ses souvenirs et ne voulait pas le voir mourir ou être blessé pour des idéaux obscure. Serrant sa prise un peu plus fortement, elle sentait qu’il se débattait sous elle, Ino le ressentait très clairement et ne comptait pas arrêter. La trahison était la pire blessure que l’on pouvait recevoir, mais abandonné un ami était encore pire, cela ne lui ressemblait pas et ne le sera jamais. Le surplombant de toute sa grandeur, ont peut dire que le temps l’avait bien pourvu, poitrine généreuse, hanche bien sculpté, la demoiselle était devenue une vraie femme, aussi sexy que dangereuse. Comme la rose à la rosée du matin, elle étreignait sa proie comme d’un rien, son sourire disparut pour laisser place à un visage sérieux et persévérant, ne montrant aucune faiblesse. Ino sentait sa résistance, ses poings ainsi que son corps se débattait, ne demandant qu’à être libre pour aller courir une mort certaine. Son regard émeraude ne quittant nullement son regard ténébreux, la demoiselle écoutait avec attention toute ses paroles, s’en imprégnant pour faire plus mal, plus convainquant, si elle avait une chance d’épargner des vies et sauver Sasuke, elle le ferait. Il continuait de se débattre, son visage et le haut de son corps se rapprochant dangereusement du sien par quelques fois, la faisant légérement perdre ses moyens au fur et à mesure que les secondes passaient. Cela semblait être une éternité et sa conviction commençait à tomber petit à petit. Son regard maintenant était ampli de tristesse et de colère, elle le ressentait au plus profond de son âme et se retint de reculer, fronçant simplement les sourcils avant de répondre froidement et avec conviction.

-Tu nous a trahi en partant ! Mais pour moi tu restera un proche malgré notre enfance assez difficile, j’ai toujours été impressioné par tes performances et c’est toi qui m’a poussé à m’améliorer. C’est grâce à toi que je suis ainsi maintenant et je ne compte pas te laissait faire une connerie...Sasuke…

Soudain, avant même qu’Ino puisse finir sa phrase, le Susanoo se forma sous lui et le redressa, lui permettant d’échanger leurs positions et se retrouver ainsi sous lui. Mains bloquée, la demoiselle se retrouvait alors avec le visage de Sasuke très proche du sien, même très proche à vrai dire. Ne laissant apparaître qu’une légère rougeur presque inexistante, la jeune femme se mordit la lèvre en se débattant comme elle le pouvait, sans succès. Retombant sur l’herbe, la jeune princesse ferma un moment les yeux avant de les rouvrir et de se redresser d’un coup, ses lèvres à quelques centimètres de son oreilles et murmure doucement et d’une voix suave.

-Nous étions ta famille...Tu nous à trahi également et abandonné..Mon choix est déjà fais, je protégerait les innocents que tu compte détruire...Désolé

Se reculant de nouveau pour se retrouver à quelques centimètres de ses lèvres, son regard plonger dans le sien, un sourire triste se dessina sur ses lèvres tandis que ses yeux amplifièrent leurs domination et murmura “transposition”. Cependant cela ne marcha pas du premier coup, elle dut utiliser toute sa détermination et son chakkra pour finalement réussir à prendre le contrôle du corps de l’homme pendant un laps de temps. Son corps charnel retombant au sol, Ino se redressait alors et après quelques ratages complet, réussit a prendre dans ses bras son propre corps et courir loin du village, s’enfonçant plus profondément dans la forêt. Les rayons de soleil si lumineux devenait de plus en plus rares, la verdure si clair laissait place à l’obscurité et entourée de verdure aussi sombre que le coeur de Sasuke, Ino sentit les larmes coulaient le long de ses joues avant de poser son corps prêt d’un arbre et de revenir dans son corps complètement épuisée et essoufflé. Elle l’avait emmener très loin et la possession de son corps n’avait pas été chose simple. Redressant légérement la tête, sa respiration était rapide et irrégulière, mais heureusement pour elle le peu de lumière ne montrait que peu son état.

-Désolé pour toi...Sasuke...Mais en tant que famille je...ne peux te laisser faire...Tu es maintenant assez loin...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 2 Oct - 12:54
Cat and mouse.
Quand je me suis décidé à me déplacer vers Konoha, j’avais décidé de bannir toute forme de peur. Pour m’y aider je me disais que la peur était comme vipère face à moi. Je me disais que la vipère n'est pas plus rapide qu'un homme. Elle est forcément moins costaude, et à peine plus dangereuse, dans le fond son avantage se résumé en un mot: la peur. Elle est la seule différence entre la proie et son prédateur.

Je me disais de supprimer la peur, de l'éradiquer comme ça aucun serpent ne me mordra. Je suis fasse à une vipère, je décide que la vipère est moins dangereuse que moi, la peur me quitte et je la supprime juste avant de renaître dans l'œil de l'adversaire dans un espace d'un instant...et ça me suffit… Alors que le contact entre Ino et moi se faisait de plus en plus proche. Alors que j’affirmes ma supériorité dans cette situation,  j’en oubliais tout le reste. Elle disait que j’étais son modèle, mais je n’ai jamais aspiré à rendre les gens ambitieux, à ce qu’ils soient motivés par mes compétences. Serrant les dents, je me refusais de répondre à ses propos.

Je m’interdisais toute faiblesse pouvant me faire ployer. Et bien entendu elle comptait protéger Konoha, mais ses propos sonnaient faux quelque part… Il fallait que je lui rappelle ce pourquoi j’étais venu. « Tu ne comprends pas… » Et pourtant je n’ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit, à ce moment elle utilisa sa technique de transposition. Une impulsion me fit perdre le contrôle de mon corps, alors que je m’apprêtais à contrer sa technique, elle l’utilisa une seconde fois pour s’inviter dans mon esprit. Je n’ai pas très bien compris ce qu’elle avait en tête. Elle jouait une carte risquée en s’en prenant à moi, en ouvrant cette forme d’hostilité. Quand j’ai repris le contrôle de mon corps, l’endroit n’avait plus rien de paradisiaque..

Cet endroit semblait plus à un havre de paix isolé du reste du monde dans lequel j’ai été transporté pour éviter de faire couler la moindre goutte de sang. Je demeurais debout tandis qu’Ino était sur le sol. Fronçant les sourcils, mon Sharingan se désactiva alors. Mes yeux sombres et pourtant qui reflétaient un certain charme/charisme finirent par la regarder. Ses dernières paroles pouvaient me toucher ou me laisser indifférent… « Je ne compte pas tuer les villageois mais seulement les personnes responsables de l’extinction de mon clan. » Telles furent mes paroles, Konoha ne sera pas détruit par moi. Je laissais ce petit plaisir à l’Akatsuki, moi je me contentais uniquement des personnes responsables. Les 3 anciens du conseil, c’est tout, je demandais leur tête et rien d’autre… Je finis par m’accroupir en regardant la jeune femme.

Je restais silencieux en l’observant essoufflée, elle était à ma merci désormais c’était un fait. Plissant légèrement les yeux quand elle parlait de famille je poussais un soupire, libérant mon souffle chaud et inquisiteur sur son visage. « Tu te prends pour ma famille.. ? Toi, les autres… Vous avez vraiment cette prétention ? Ino, ne sois pas stupide il me suffit de t’endormir et de sortir de cette forêt… » Il suffisait de brûler la forêt, il suffisait d’invoquer le corps de Susanõ pour voler dans les yeux et partir. Elle semblait attacher à la façon dont elle me voyait par le passé. J’ignorais ce qui la motivait au fond.. M’avançant près d’elle tandis que mes yeux s’ouvrirent à nouveau au Mangekyõ Sharingan. Ma main releva instinctivement sa mèche de cheveux.

L’observant intensément et froidement à la fois, ma main partie dans ses cheveux blonds et doux. Arrivant à sa queue de cheval que je défaisais d’une main habile. Je ne la lâchais pas du regard, ce regard à la fois ardent et glacial qui s’imprégnait de mes pensées les plus floues. « Toi, laisse toi faire… » Je continuais de lui caresser son cuir chevelues étincelant alors que mes lèvres effleuraient les siennes. Je ne fermais pas les yeux, l’observant continuellement. Jouant sensuellement sur la situation, elle avaitt pris mon corps… Alors mes yeux plongés dans les siens…Je la plongeais dans un Genjutsu. Libre à elle d’imaginer ce qu’elle y voyait mais quand j’ai usé de ce jutsu, j’ai pris possession de ses lèvres avec intensité après m’être prononcé :

« Tu ne sais donc pas dans quel pétrin t’es engouffrée… »






☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/11/2016
Modératrice





Yamanaka Ino
Modératrice
Lun 2 Oct - 15:41
I'm remember...
On fait tous des choix dans la vie, celui de se battre, de résister ou de se laisser faire, l’ombre et la lumière, la vie et la mort, tout cela faisait que ce monde existait. L’un ne pouvait pas vivre sans l’autre, ce qui rendait ce monde aussi merveilleux qu’effrayant. La peur et la joie était similaire, il permettait de se trouver un but dans la vie ou de fuir toute sorte de décision. Depuis son arrivée dans ce monde qu’elle avait bien connu dans le passé, son but avait changée, elle ne voulait que protéger ce à quoi elle aspirait, ce en quoi elle croyait, ses amis, les villageois et sa famille, voilà ce qui lui donnait la force de se battre. Alors pourquoi avait-elle agit ainsi envers cette homme qui avait passé une grande partie de son enfance avec eux ? Elle n’avait pas peur de cette personne, elle ne souhaitait que l’aider et retrouver celui qu’il était avant, cependant au fond d’elle, la jeune blonde savait pertinemment que cela ne servirait à rien et qu’elle c’était empli d’espérance pour que dalle. Dans ce nouveau lieu d’où elle même ne savait nullement où cela se situait.

Assise sur cette herbe légèrement froid et humide, la demoiselle regardait le jeune homme d’un regard presque désespérée et triste, elle ne savait pas pourquoi elle avait lancée de tel absurdité mais elle ne pouvait pas le laisser faire ainsi, elle connaissait son village et si quelqu’un s’en prenait à des hauts placés, une guerre sera déclenchés, entraînant mort et combat. Au fond d’elle, Ino savait qu’elle avait bien fait, cependant au vue de la situation, elle avait sans doute creuser sa propre tombe. Reprenant son souffle doucement, la jeune femme ne lacher son regard de celui du ténébreux, fixant chacun de ses gestes, sa respiration, même son regard n’avançait rien de bien à son propos. Elle était actuellement en position de faiblesse, une position qu’elle n’aurait jamais pensée être prête à faire pour protéger son village.

Dans ce silence de mort, seul leurs paroles seraient perceptible, il ne comptait pas tuer des innocents ? Savait-il que beaucoup feraient n’importe quoi pour protéger ceux qui sont hauts placés ? Dans un rire amer, la belle blonde remit sa mèche correctement avant de lui lancer d’un ton plein d’amertume.

-Tu croit réellement que tuer trois personnes engendrait pas une tuerie inutile ? Tu ne connait pas les ninjas de ce village alors, jamais il ne te laisserait approcher ceux contre qui tu en as et une bataille inutile aura lieu, anéantissant des tas d’innocents pour une vengeance stupide.

Elle savait que ces mots l’énerverait, mais elle ne pouvait pas rester ainsi les bras croisée et risquer une bataille inutile dans le village qu’elle à vue tant de fois détruite. Elle ne comptait pas bouger de ses positions, même si à l’instant présent, la jeune femme ne ressemblait plus à une souris qu’à un quelconque prédateur. Il se rapprochait d’elle tel un animal victorieux, il avait de quoi faire au vue de sa position faible, elle avait utilisée tout son chakra pour l’éloigner de ce village qu’elle tenait de protéger et maintenant, sa plus grande frayeur était maintenant devant elle, accroupi et au même niveau de son visage que précédemment. Le souffle chaud de celui-ci contre son visage encore bouillant par tant d’effort lui procura un léger frisson, ses poils de son bras se hérissant au contact de ce souffle tiède, son regard se bloqua sur le sien, plongeant au plus profond de son être sans qu’elle puisse quitter ces yeux aussi envoûtant qu’effrayant. Il avait raison sur beaucoup de point, elle n’était pas sa famille, avant sans doute, mais maintenant beaucoup de chose avait changée, ils avaient changés et cela se voyait fortement. Serrant les poings, Ino ne voulait pas courir le risque de laisser son village être en danger...Mais elle ne pouvait plus rien faire à présent, elle était bloquée ici, sans défense et sans moyen pour se protéger de ce qui pourrait arriver...Même celui de le voir s’enfuir vers le village pour accomplir son sombre dessein. Soupirant légérement, la jeune femme sentit alors la main de Sasuke soulever l’une de ses mèches de cheveux qui cachait une partie de son visage, dévoilant son autre oeil qui était caché quelques secondes avant. Son regard la paralysa totalement, ne pouvant plus quitter son regard, la belle blonde sentit la main du ténébreux se balader dans sa chevelure, lui offrant un frisson de surprise qui la fit sursauter. Sa douce et longue chevelure précédemment attaché se retrouva maintenant détaché et libre comme le vent. Sentant son regard s’enfonçant dans le sien, elle sentit ses lèvres être frolet et soudainement, une sensation étrange l’envahi, comme si quelqu’un c’était enfoncer dans son âme pour lui faire voir ou assister à quelques choses qu’elle n’avait pas vue.

-Que...Qu’est ce que…

La demoiselle vit sa vision se brouiller, la fin de la phrase de Sasuke être imperceptible tandis que la vision d’un Sasuke torse nu s’offrait à son regard sans compréhension distingue. Sentant les lèvres de celui-ci contre les siennes, ses yeux s’ouvrirent en grand avant de devenir légèrement rouge et sentir son coeur s'emballer à tout rompre tandis que ses poings précédemment fermés se déserrèrent d’eux même, l’éclats de ses yeux ne quittant pas le regard perçant de celui-ci et les sentit se fermer tandis que ses mains tentèrent de se lever pour se poser sur la poitrine de l’homme et le repousser doucement, sans grand succès, elle laissa ses mains passaient autour du cou du brun avant de prolonger le baiser en sentant ses yeux se fermer progressivement. Son coeur s’affolait dans sa poitrine tandis que son âme sentait que quelques choses clochaient. Elle ne savait plus qui croire dans tout cela car malgré l’illusion, elle réussit à le repousser doucement pour reprendre son souffle et poser les mains sur le sol en reprenant son souffle, le bandeau de konoha pendouillant le long de son cou et son regard se poser sur celui-ci.

-Je...Je ne te laisserait...pas...faire…

Les joues toujours rouges et caché par sa chevelure, une bataille interne se produisait à l’instant, entre la vérité et l’illusion, elle n’avait jamais fait affaire à cela...Comment allait-elle percevoir la vérité...Le jeu du chat et de la souris venait de commencer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 2 Oct - 16:48
Cat and mouse.
Dans ce monde où il fallait se créer sa propre place, ma génération n’a pas tant peiné que ça pour s’imposer. Des génies sont nés, des gens ont été recalés pour laisser la place aux plus talentueux. Les personnes talentueuses ont toujours fait partie de mon cercle de camarade ou familial… Ils se sont toujours distingués par leurs capacités, leur mentalité différente. Ino a toujours été aux petits soins tout en étant quelqu’un de débrouillarde.

Toujours sur mon dos comme une groupie, j’ignorais comment m’en débarrasser et finalement il a fallu que je déserte pour ne plus en entendre parler, comme tous les autres. Et maintenant que je reviens je suis celui dont tout le monde a envie de parler, d’aider… les ténèbres… Ils pensent que je suis enfoncé malgré moi alors que c’était ma décision de m’y enfoncer dedans… Et quand elle énonça le fait que je ne réussirai pas facilement à entrer dans Konoha et qu’il y aura des pertes… Je ne pus m’empêcher de pousser un soupire relativement discret.

« Je connais assez ce village pour savoir comment fonctionner. J’ai un plan, et crois-moi qu’aucun être vivant ne saurait découvrir ce que j’ai en tête… Trois personnes décèderont, uniquement trois. »

Je savais comment procéder, Tobi pouvait me transporter physiquement auprès de ces 3 personnes instantanément. Les occire et disparaitre sans laisser la moindre trace, voilà comment je comptais procéder. Ino pouvait redouter les conséquences quand ils remonteront jusqu’à moi et qu’ils décideront de me pourchasser. Elle pouvait me dénoncer c’est vrai, mais vu son état, cela m’étonnerait qu’elle ait la force de retourner à Konoha aussi vite. Alors qu’elle était sous l’emprise de mon Genjutsu et que mes lèvres scellèrent un long baiser sur les siennes, mes mains caressèrent avidement sa magnifique chevelure blonde.

S’y perdant, elle ploya sous le désir que je lui infligeais et c’était clairement mon intention. Et une légère résistance de sa part ne m’aurait pas étonné au final. C’est ce qui arriva finalement, reculant légèrement, elle semblait à bout de force même si l’illusion semblait avoir marché. Un sourire traduisant la malice s’inscrivait sur mes lèvres alors qu’étant accroupis je pris un appuis certain avec mes pieds sur le sol. « Tu t’en voudrais de te débattre Ino, je le ressens… » Un léger ricanement, il est vrai que sous l’emprise du Genjutsu elle semblait s’abandonner à des désirs refoulés.

Ainsi elle oubliera mes objectifs, et je pourrais autant enlacer la luxure que de m’imprégner d’elle… Totalement. Usant de mon chakra dans la plante de mes pieds, j’accélérais aussitôt pour la plaquer au sol. Nos corps serrés alors que mon regard pourfendit à nouveau le sien, rétablissant l’illusion que je venais de lui infliger. Je ne la bloquais plus cette fois, conscient que je pouvais miser sur le hasard et sur mes capacités. Une main caressa sa joue pour profiter de cette peau douce qui pourrait rendre avide n’importe quel homme.

« Dis moi tout ce que tu vois Ino… Dis moi tout ce que tu veux. »

Lui ordonnais-je presque alors alors que mes doigts s’entremêlèrent dans sa chevelure une nouvelle fois. Ma main valide descendant le long de sa nuque, du bout des doigts je lui caressais sa peau. De cette même main de maitre, de la paume de celle-ci, je lui caressais la poitrine affectueusement, lentement de façon à éveiller ses sens et qu’elle se plie aux désirs de l’illusion, qu’elle rende l’illusion… une réalité.

« Ne résiste pas… »



☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/11/2016
Modératrice





Yamanaka Ino
Modératrice
Lun 2 Oct - 21:13
I'm remember...
Le soleil n’était plus perceptible, on n’apercevait que quelques rayons dissident de lumière se faufilant entre le feuillage dense de cette forêt. En l’emmenant ici, Ino avait pour but de gagner du temps, mais contre toute attente, tout ne se passa pas comme prévue et se retrouva rapidement dépassé par les événements. La demoiselle se laissa alors aller contre toute attente, sans même comprendre pourquoi des sentiments si longtemps enfouie et disparut revenait à la surface. Se laissant aller à ce nouveau sentiment qui venait de reprendre le dessus sur sa vie, elle ne voulait pas se laisser faire par ce qui semblait être réelle ou non tout devenait flou dans sa tête, le réel et l’irréelle se méler dans une danse à en perdre le sens de la véracité de l’actualité. Elle aimait pas la façon qu’il avait de savoir presque tout sur elle aussi rapidement, elle ne disait rien et pourtant il arrivait à savoir ce qu’elle pensait, c’était effrayant et incompréhensible, elle qui avait réussit à cacher tellement de chose dans son coeur et pourtant il arrivait à deviner ce qu’elle pensait. Elle ne le regardait plus, trop concentrait à essayer de calmer les battements de son coeur et les accélérations de sa respiration, la belle blonde fermait les yeux et se rappelait tout ce qu’elle avait fait jusqu’à aujourd’hui. Regretterait-elle de se débattre, peut-être pas, mais le contact de ses lèvres sur les siennes à eut comme effet de la perturbée, non pas qu’elle n’avait pas aimée, au contraire, mais que depuis leurs enfances, elle avait toujours voulu ce baiser...Cependant au fond d’elle, la belle savait que ce n’était pas par amour mais par besoin. Elle avait fait une grave erreur en emmenant son corps avec elle...Elle aurait dû le laisser à l’entrée de Konoha et s’enfuir. La il était trop tard pour cela, impossible de fuir et de se libérer de cette soudaine pulsion qui envahissait chaque parcelle de son corps.

Mais la peur qu’elle ressentait au plus profond d’elle c’était de se retrouver dans un puit sans fond, dans une luxure qui avait déjà prit possession d’énormément de gens. Elle avait peur de se lancer dans une relation sexuelle, mais à l’instant précis, toute ses peurs s'étaient envolés, son esprit était embrouillé, il ne savait plus où donner de la tête; tout était mélanger. Perdue dans ses pensées et sans même faire attention à ce qui l’entourait ni même de Sasuke, elle entendit un grincement de branche et se retrouva plaquer au sol, ses yeux croisant ceux du ténébreux et leurs corps tout aussi coller l’un contre l’autre. Sentant sa chaleur contre le sien, Ino eut un petit rougissement avant de se retrouver de nouveau dans une illusion bien plus réelle que précédemment. La corruption de son âme précédemment lui à fait perdre de ses convictions et son envie de se débattre avait disparu. Ne sentant aucun bloquement au niveau de ses poignets, la jeune blonde aurait pu fuir, mais au lieu de cela, elle se laissa caresser au niveau de la joue tandis que sa vision s’adapter de nouveau a la pénombre qui commençait à montrer le bout de son nez à cause de la rotation du soleil. Sans même savoir pourquoi, ses doigts se posèrent sur sa joue et murmura doucement.

-Je te vois..Torse nu...avec le sourire que tu avait autrefois, qui me regarde avec intensité...Je vois ce que je n’aurais jamais cru voir un jour de toi...tu as un corps magnifique…

Ses mots se mélangeait dans sa tête, elle ne voyait qu’un homme au dessus d’elle qui la regardait avec désir, son torse nu révélant une musculature particulièrement attirante. Elle le voyait se pencher sur elle pour caresser sa douce chevelure emmêlée sur le sol tandis que son toucher glaçant sur sa peau lui provoqua un petit hoquet de surprise. Sentant sa main enlever son bandeau qu’elle avait toujours sur elle, elle se sentit dénudé, comme si elle avait perdu le dernier rempart, le dernier lien qui la faisait résister à l’illusion et la manipulation. Se mordillant la lèvre en sentant sa poitrine etre caresser avec tant de doigté. Penchant légèrement la tête, la blondinette se cambrant légèrement, frisonnant et sentant ses joues devenir de plus en plus rouge sous la tension qui montait en elle. Se redressant légèrement elle vint embrasser sa joue avant de mordiller son oreille en fermant les yeux, caressant sa nuque du bout des doigts et murmure à son oreille, soufflant un petit souffle chaud.

- Alors montre m...moi..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 2 Oct - 23:06
Cat and mouse.
Inutile de ne pas passer à côté d’une telle femme imprégnée d’une beauté peu inégalée et au sens moral si développé. Il y avait quoi l’admirer, et j’étais sûr qu’elle pouvait créer autant de jalouses… Elle savait à quel point sa beauté pouvait être aiguisé. Elle savait à quel point tant de choses pouvaient arriver. La force soutenait, la beauté ornait et la sagesse présidait le bon développement de notre bien-être.

Cette notion d’harmonie nous faisait passer de la beauté morale à la beauté matérielle. Alors que mes caresses incitaient de plus en plus à une atmosphère chaleureuse, presque lubrique, je me suis abandonné à mon propre jeu dans lequel je n’étais plus le Sasuke vengeur, celui qui voulait voir le sang couler. Et j’en avais pleinement conscience et je savais quand j’allais devoir reprendre mon rôle, pour l’heure je me laissais absorber dans ce torrent de sensations.

Alors qu’elle délivra les paroles que je lui avais demandé, mes lèvres suspendues aux siennes pendant que ma main se perdait dans ses cheveux hypnotisants. Mon autre main caressant lentement sa poitrine, à pleine main, telles furent mes intentions traduites. Sa tenue de kunoichi pouvait s’enlever aisément, et partagé entre la hâte et la sensualité, il m’était difficile de départager. Autant entremêler les deux me disais-je. D’un index habile, je transmettais un flux de chakkra très léger qui permet de sectionner en deux son haut. L’énergie disparaissant je finis par prendre le parole.


« Je ne vais pas te le montrer, tu vas le sentir, le vivre… »


J’insistais sur ces paroles, prononcés sur un ton silencieux et désireux. Nous étions tout deux à l’abri du moindre regard, il n’y avait plus qu’à s’abandonner aux folies les plus aiguisées de ce monde. Il n’y avait plus qu’à s’unir dans un sentiment de plénitude total. Ino pouvait me faire sentir vivant, je pouvais ressentir ce que j’avais oublié jadis. Alors dégageant son haut d’une main de maitre, sa poitrine découverte et offerte à mes yeux. Je pouvais très bien faire pareil avec son bas, mais je préférais attendre un peu.

Attendre qu’elle le fasse d’elle-même, cela ne pouvait être que plus amusant. Alors je le collais plus à elle, ma main qui caressait ses seins voyagea lentement jusqu’à sa cuisse que j’amenais contre ma taille. Lui caressant sa peau, mes lèvres chaudes effleurant celles de la belle, alors voilà que je repris possession de ses lèvres avec ardeur, et sensualité. Prolongeant cette échange qui signait quelque chose entre nous.

Ma langue s’invita doucement dans le baiser pendant que ma main qui caressait ses cheveux fit descendre la fermeture du haut de ma tenue de shinobi, la laissant sur le côté pour que mon torse nu se dévoile comme elle l’avait, prédit, je laissais mon torse se confronter à sa poitrine. Les yeux fermés pendant cet échange langoureux qui en disait long sur la suite à venir.

« Je veux que tu me dévoiles toutes tes pensées, tes envies, tes désirs… Je veux que tu te dévoiles, que tu agisses… »






☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/11/2016
Modératrice





Yamanaka Ino
Modératrice
Mar 3 Oct - 3:30
I'm remember...
Le jour et la nuit, les totales opposés, ceux qui rendait une vie tout aussi palpitant la rendait aussi toute aussi dangereuse. Entre le bien et le mal il n’y avait qu’un pas et le désir pouvait guérir tous les maux qui existait. Dans ce monde où la luxure et de raison, la jeune femme n’avait jamais connu cela avec quelqu’un d’autre et cela était sa première fois dans cette univers autant différent que la d’où elle venait. Allongée sur le sol à la merci des ténèbres, personnes ne pouvait l’entendre, l’avait tel fait exprès ? Personne ne le savait malheureusement et cela la perturbée grandement. Son esprit complètement perturbé parce qu’elle pensait voir, la demoiselle trouvait que cet homme était tout aussi attirant que dangereux. Symbole de la tentation extrême, la blondinette ne se laissait guider que par l’illusion d’être unique à ses yeux. Pourquoi tant d’assurance si soudainement ? Elle ne controlait plus rien de son corps ni même de ses pensées, désireuse de vivre une aventure dangereuse. Obéissant à son sombre dessein, la jeune kunoichi était devenu la souris, aussi maligne que rapide, elle était cependant pas le genre de femme à fuir la peur, elle allait l’affronter de face et sans se retourner.

Aussi rapide et sauvage qu’un félin, Ino se retrouva rapidement dénudée par l’agilité et l’intelligence de cette personne. Sa poitrine complètement à l’air, le vent légèrement frais sur ses mamelons la firent frissonner doucement. Le découvrir et sentir, elle n’attendait que cela, sa partie raisonnable avait disparut totalement et seule la partie piquante rester. Admiratif devant la vision d’un torse aussi nu que dans ses souvenirs de jeunesse, qui ne pourrait pas craquer devant tant de sculpture et d’élégance. Quand le vrai se méler au faux pour assouvir des pulsions aussi primitif que sauvage, cela offrait des dizaines de possibilité tout aussi intéressante qu’exquise. Sa main se baladant sur son corps bouillant, elle redressa légèrement la tête et vit sa cuisse être soulever doucement et déposer contre les hanches de celui-ci, lui offrant une vision très gracieuse et animal de la blonde. Redressant la tête vers le corbeau, elle remarquait alors que leurs lèvres n’étaient qu’à quelques centimètre l’un de l’autre et la ce fut le chamboulage, toute résistance qui aurait pu intervenir disparut littéralement, ne laissant qu’en elle un brasier de plaisir et de désir qu’elle n’avait jamais connu. Elle l’avait tellement désirée avant que le voir ainsi aujourd’hui la rendait pleinement heureuse. Manipulation ou réalité, elle s’en fichait bien et laissa la langue de Sasuke venir jouer avec le sienne dans une danse sensuelle et sauvage, passant doucement ses mains derrière sa nuque pour le plaquer contre elle, ses tétons se frottant contre son torse dénudé, sa main aussi douce que professionnelle vint caresser et agripper sa tignasse pour venir approfondir ce baiser. Rompant alors le baiser, la jeune blonde plongea son regard émeraude dans celui des ténèbres et répondit sans même sans rendre compte.

-Je t’ai toujours voulu, j’ai été fasciné par toi depuis le début et malgré ma jeunesse et ma façon d’agir, je voulais que tu me remarque...J’ai toujours rêvé de sentir tes mains sur moi et ta langue me goûter...Dans des situations diverses...mon plus grand fantasme je n’y ai jamais réfléchis...je suppose comme la plupart des jeunes femmes...Enfin après à toi de le découvrir !

Ino vint alors mordiller son oreille en la léchouillant avec délice puis descend vers sa nuque qu’elle parsème de tendre baiser avant de le mordre avec sauvagerie mais sans blesser, utilisant sa main de libre pour venir caresser son entrejambe au dessus de son vêtement. Venant lui faire un suçon sur le coin de la nuque, elle remplaça sa main astucieuse par son entrejambe couverte et le frola doucement en jouant avec son intimité, ne cherchant qu’à l’exciter d’avantage tandis que ses lèvres reprirent possession des siennes avec appétit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 3 Oct - 16:54
Cat and mouse.
Secretus, secret. Enveloppement de connaissances inaccessible, du moins pour les personnes non concernées Inutile de ne pas passer à côté d’une telle femme imprégnée d’une beauté peu inégalée. En profiter, se confondre dans la réalité et l’illusion. Devenant ma Vénus, je ne me fis pas prier pour libérer mes pensées. Pouvant alors toucher ces formes sensuelles, devenant très tactile à son égard, je n’avais plus tabou, plus aucune limite. profiter du toucher qui m’amenais à une expérience agréable, épidermique.

Notre communication non verbale était toute aussi importante que celle que nous aurions utilisé à voix orale. Nos corps devaient s’exprimer par nos désirs enfouis en nous. Sensations silencieuses qui parcouraient notre corps, je ne pouvais pas résister, et à cela il devait y avoir une réciproque. Sa façon de me caresser était si apaisante… Je ne perdais pas de ce rare sourire malicieux inscrit sur mes lèvres. Mon cœur battait toujours un petit peu plus rapidement, l’envie de l’avoir à nouveau contre moi se fit alors plus importante… Nos langues s’entremêlant langoureusement, mensuellement pour éveiller les vices les plus prononcés de notre existence tandis que mon torse se frottait contre ses seins, sentant ses tétons se prononcer d’avantage, un élan de plaisir s’imprégna de ma prise d’initiative.

Le baiser venait de se rompre alors qu’elle se prononça sur ses désirs les plus enfouis de son existence, ceux dans lesquels elle m’a toujours désiré. Réveiller ses pulsions du passé avait du bon finalement, et je n’avais aucune culpabilité à continuer dans la mesure où j’étais gagnant… Dans la mesure où elle était gagnante. Elle maintenait une part de mystère sous lequel je devais m’aventurer. Découvrir son fantasme le plus profond, et j’allais devoir continuer ces actions qui n’avaient pour but que d’aiguiser ce sentiment de plaisir.

« Je vais te faire désirer mon être d’avantage… Tu vas être emplis d’une fièvre de plaisir encore jamais ressentie. »

Ses actions sur mon oreille commencèrent à éveiller des frissons infimes, une suite de gestes dont l’appétit ne pouvait être que grandiose. Mais ce n’était rien en comparaison de ce qui suivit quand sa main vint titiller mon membre. Soupirant d’aise, elle pouvait maintenir facilement la danse en posant sa main sur mon intimité qui n’était pas indifférente et réagissait en conséquence. Il n’y avait plus que nos bas avant de dévoiler nos corps à nus et l’envie de ne faire qu’un me prenait de plus en plus aux tripes. Alors que, de par son bassin, mon intimité se retrouva confronté à la sienne.

Nos tissus les empêchant de se toucher rapidement, mes lèvres confrontées aux siennes à nouveau. Me serrant d’avantage contre elle, je finis par réinviter ma langue pour souligner le côté animal, fougueux de ce qui se passait entre nous. Je ne laissais rien m’échapper; alors que mon bassin effectua des mouvements similaires comme pour simuler une douce pénétration, une entrée dans le monde de l’extase. Une main descendant alors le long de son corps pour venir sous son bas. La forçant à écarter légèrement les jambes, se sont mes doigts qui se confrontèrent doucement et directement à son intimité.

La caressant avec hésitation comme pour la faire languir tout en poursuivant le baiser. Je sentais cette humidité, ce plaisir, cette chaleur agréable qui se prononça d’avantage quand j’entrepris d’y inviter deux dèmes doigts. Stimulant cette zone avec avidité, je libérais ses lèvres à contre coeur pour qu’elle puisse s’exprimer librement, nous étions seuls après tout. Mes lèvres glissèrent sur un de ses deux seins, lentement mais sûrement, je les faisais parcourir cette partie de son corps avec sensualité. Alors que ma langue se déploya lentement pour à son tour trouver son chemin jusqu'au téton. Ma main massait le second avec sensualité. pendant que l’autre continuait son stimulus au sein de son intimité.

« Supplies moi de continuer… »




☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Hentai :: v1-
Sauter vers: